Cet article date de plus de neuf ans.

Qu'est-ce qu'un bon prof ?

écouter (7min)
Qu'est-ce qu'un bon prof ? C'est le titre d'une enquête à lire dans "Psychologies Magazine" ce mois-ci. Que l'on soit parents d'élèves ou, a fortiori, élèves, on aimerait tous connaître le portrait type du professeur idéal ; mais est-ce vraiment possible et puis, surtout, est-ce que ça a un sens ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Anne-L aure ** Gannac, journaliste à Psychologies Magazine** : Est-ce possible ? Non, bien sûr.
On a
affaire à un métier du relationnel, à des hommes, à de la matière vivante, pas à de la mécanique. Mais est-ce que ça a un sens, de vouloir dessiner ce profil type du bon professeur ? Oui, en tout cas, je pense que ce n'est pas anodin d'avoir tous, comme vous le dites, cette envie. C'est une façon de vouloir réduire un individu à ses fonctions, donc de prendre l'ascendant sur lui. Or, ce n'est pas n'importe quel individu, c'est une figure du pouvoir et de l'autorité. Donc il y a là quelque chose de très fantasmatique... Cela me fait penser à ces sites qui existent encore, malgré la polémique qu'ils ont suscitée, et qui permettent aux élèves de noter leurs professeurs. Les pouvoirs sont inversés.

Et ** sans ** aller ** jusque ** là, ** on ** se ** souvient ** de ** la ** polémique ** récente ** autour ** de ** l'évaluation ** des ** professeurs ** par ** les ** chefs ** d'établissement un ** décret ** qui ** a ** été ** abrogé ** par ** le ** nouveau ** gouvernement ** dès ** son ** arrivée ** au ** pouvoir. ** Mais ** rien ** à ** voir ** avec ** ce ** que ** vous ** proposez ** dans ** cet ** article...

Absolument pas ! Laurence Lemoine, notre journaliste, a mené une enquête auprès de psychologues, pédagogues et enseignants pour tenter de voir si, malgré tout, il n'y avait pas des qualités fondamentales propres à ce que l'on pourrait appeler un " bon prof ".

Quelles
sont ces qualités, alors ?

Une qualité
fondamentale, c'est celle qui consiste à être animé par un profond désir. Parce que ce qu'il faut comprendre c'est que le rapport au savoir ne s'appuie sur rien d'autre que le désir ; c'est la fameuse " envie d'apprendre ". Ca veut dire quoi ? Que le bon professeur n'est pas obsédé par l'idée d'effacer les erreurs dans le cerveau de l'élève ou par lui bourrer le crâne de connaissances ; son but c'est d'encourager cette envie, cette énergie vitale -ce que l'on nomme, en psychanalyse, la libido, mais qui n'a évidemment pas qu'un sens sexuel. Pour que
l'élève veuille " prendre " le savoir, se l'approprier.

Ca ** veut ** dire ** que ** le ** professeur ** doit ** lui-même ** être ** habité ** par ** cette ** " énergie ". ** Sauf ** que ** cela ** ne ** se ** maîtrise ** pas, ** si ?

Non, c'est le problème. Et c'est ce qui devrait nous inquiéter le plus, lorsque nous voyons des professeurs démotivés -par des facteurs qui leur échappent, le plus souvent. Et puis, il faut admettre
que ce type de fonctionnement au désir est usant ;
cela demande beaucoup d'efforts pour entretenir cette passion sans se décourager ou céder à la facilité. Que cette facilité s'appelle l'autoritarisme ou le laxisme, d'ailleurs.

Donc s'il y a une autre qualité fondamentale à mettre en avant, c'est le courage de remettre régulièrement en question son mode de fonctionnement, de diversifier son approche du savoir. Cette diversité qui, justement, entretiendra le désir, celui du professeur, comme celui des élèves.

Vous parlez d'autoritarisme : c'est compliqué
pour un enseignant de trouver la juste
autorité, surtout quand les classes sont nombreuses, avec
des élèves difficiles...

C'est certain, on ne peut pas faire abstraction des
conditions d'enseignement. Ceci étant, trouver la juste autorité est compliqué
aussi parce que, du point de vue psychanalytique, cela demande de faire taire
un peu la
part narcissique qui a pu motiver l'envie de devenir le " maître ",
pour accepter d'être plutôt un " accompagnateur ". Ne plus vouloir
être au centre, mais à côté des élèves.

Ca, on l'imagine,
c'est une autre qualité propre au bon prof : savoir être à l'écoute de
tous ses élèves...

Oui, de tous,
c'est-à-dire de chacun, avec ses différences. La psychologie et les neurosciences confirment aujourd'hui qu'il existe différentes formes d'intelligence, mais comme l'explique l'une des enseignantes interrogées dans l'enquête, l'école a encore du mal à intégrer cette réalité. Donc dans l'idéal, le professeur saura, lui, prendre en compte ces différences, pour ne laisser aucun élève de côté. Le but étant d'arriver à captiver chacun, selon ses modes d'apprentissage qui lui conviennent le mieux.

Ca ** ce ** sont ** les ** qualités du bon prof, ** selon ** les ** experts. ** Est-ce ** qu'on ** a ** une ** idée ** de ** ce ** qu'en ** pensent ** les ** élèves ? ****

Oui, justement, puisqu'à l'occasion de cette enquête, nous avons réalisé un sondage auprès des internautes de Psychologies.com, et avant même qu'ils aient lu cet article, ils plébiscitent les mêmes qualités fondamentales que celles qui sont avancées par nos experts : le bon prof est, je cite " passionné par sa matière " (c'est ce " désir ", dont on parlait tout à l'heure), il explique bien (entendez " suffisamment bien pour que chacun comprenne ", et il a le souci de ses élèves) autrement dit de leur diversité.

Le défi c'est de
mettre tout cela en application.
Dans ** un ** monde ** idéal, ** ** chaque ** professeur ** a ** le ** temps ** de ** s'occuper ** de ** chaque ** élève, ** ** il ** n'a ** pas ** un ** programme ** très ** précis ** à ** suivre ** sur ** l'année ** scolaire, ** on ** peut ** l'imaginer ; ** mais ** dans ** les ** conditions ** actuelles ** d'enseignement, n'est-ce ** pas ** utopique ** ?**

Pas utopique, mais compliqué, oui. Ceci dit, ca existe, bien sûr ! Dans notre article, on a notamment un professeur qui explique que dans sa classe, on ne lève jamais le doigt, parce que sinon, les autres arrêtent de réfléchir ;
donc c'est tous ensemble qu'ils avancent
dans la réflexion. En fait, le " bon professeur " est peut-être celui qui a une passion telle pour son métier que cela le rend créatif. Et d'une certaine façon,
désobéissant à l'égard des habitudes et de ce qu'on lui a enseigné, aussi. Juste assez pour ne pas s'endormir sur son programme et ses élèves avec lui.

"Qu'est-ce ** qu'un ** bon ** prof ?" : un ** article ** signé ** Laurence ** Lemoine ** à ** retrouver ** dans " Psychologies" ** de ** septembre. ****

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.