Modes de vie, France info

Les bienfaits de la sieste

De plus en plus d’adultes actifs pratiquent la sieste car elle permet de réduire le stress mais aussi d'accroître les performances.Les spécialistes ne cessent d’en vanter les mérites car elle accélère la mémoire et libère la créativité. Elle serait même une solution pour vaincre l’insomnie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© J'ai Lu)

Une étude menée par l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), a démontré que 17 % des Français âgés de 25 ans à 45 ans accumulaient chaque nuit, une dette de sommeil.  Les effets négatifs qui  découlent du manque de sommeil sont multiples : stress, problème de concentration, sautes d’humeur, etc. Les siestes permettraient de pallier au manque de sommeil et aux désagréments qui en résultent.

 

En Europe, quelques initiatives intéressantes ont vu le jour : la municipalité de Vechta, en Allemagne, impose 20 minutes de repos à ses employés et encourage à prendre des cours sur l’art de la sieste. En Chine, c’est un droit inscrit dans la Constitution et au Japon, certaines entreprises rendent obligatoire le quart d’heure de repos.

La sieste, c'est génétique

Bien entendu cette envie est liée à la digestion qui monopolise beaucoup d’énergie mais selon Michel Tiberge, neurologue au Centre du sommeil de Toulouse, "l’être humain est génétiquement programmé pour avoir tendance à s’endormir vers 14-15 heures". A cette heure clé, l’attention baisse, les paupières clignent, la tête chancelle, il ya une baisse de la fréquence respiratoire et cardiaque. Certains d’entre nous piquent du nez.

Les bénéfices

La sieste a de nombreuses vertus : elle réduit le stress, la pression artérielle, améliore la mémoire et la concentration, libère la créativité et rééquilibre le fonctionnement nerveux.

 

Des études scientifiques montrent qu’elle dope notre cerveau en lui permettant de devenir plus créatif, en améliorant la mémoire et l’humeur. Ainsi faire une pause de quelques minutes permet de rester dynamique en rechargeant efficacement les batteries. Les personnes qui ont un emploi du temps très chargé utilisent d'ailleurs la sieste pour réduire leur temps de sommeil la nuit : pratiquée quotidiennement cette dernière peut faire gagner 1h à 2h de sommeil par jour.

La durée d’une sieste

La durée recommandée se situe entre 10 minutes et 20 minutes. Au-delà on risque de sombrer dans la phase de sommeil profond et le réveil peut s’avérer difficile.

 

Des études publiées dans le journal du sommeil montrent que des siestes très courtes de six minutes ont des effets bénéfiques sur la mémoire. Elles permettraient notamment d’améliorer les capacités cognitives, de redonner de la vigueur, de contrer la fatigue et d’accroître la vigilance. Ces bienfaits perdurant jusqu’à deux heures et demie après le réveil. Les effets à plus long terme sont également reconnus, notamment une diminution des risques cardiovasculaire.

La sieste flash

La Sieste flash nous aide à récupérer en 2 minutes. Ceux qui n’arrivent pas à décrocher, ceux qui ont tendance à dormir trop longtemps et tous ceux qui désirent récupérer en un éclair peuvent pratiquer la sieste flash. En s’entraînant tous les jours on peut transformer une simple relaxation sans sommeil en une micro sieste réparatrice.

Les pièges à éviter

S’assoupir vers 17 heures risque de retarder l’endormissement du soir, c’est donc un horaire contre indiqué pour les insomniaques. Les longues siestes sont également à éviter car on peut se réveiller dans un état cotonneux et avoir du mal à retrouver une énergie active. Cette sieste « royale » n’est pas recommandée sauf pour récupérer d’une nuit blanche, d’un décalage horaire ou d’une dette de sommeil importante.

A lire : L’éloge de la sieste, de Bruno Comby 

(© J'ai Lu)