Modes de vie, France info

Le sur-mesure en cosmétique

Chaque année, Marie-Claire décerne les prix d'excellent dont le critère le plus important est l'innovation. Du côté de la cosmétique, on voit apparaître des soins sur-mesure qui prennent en compte les spécificités de chacun. Le point avec Ariane Goldet, de Marie-Claire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

La personnalisation se ressent aussi dans le domaine de la
beauté. Il y a l'hyperpersonnalisation, le sur-mesure. On sait que chaque peau
est différente, varie du matin au soir, selon les saisons mais aussi selon
notre mode de vie. Elle peu encaisser nos agapes, nos émotions, nos stress, nos
excès, notre environnement. Elle émet toute sorte de signaux selon ses humeurs,
teint brouillé, yeux bouffis, rougeurs, traits tirés, dartres, taches, zones
d'ombres, pores dilatés.

On préfère soigner sa peau tout de suite, réajuster son
équilibre selon ses besoins au jour le jour avant de penser à prévenir des
problèmes qui apparaitront bien plus tard. A partir de questionnaires ou de
tests de salive, on vous propose un programme de soin rien que pour vous ou
encore on vous concocte votre crème sur-mesure.

Des résultats rapides

Les femmes veulent des produits pour régler leurs problèmes
immédiatement. Aujourd'hui, on surinvestit dans l'instant présent en beauté
comme dans sa vie. Si ces produits sont bluffants ils ont aussi un effet éphémère.
Ce sont des produits cendrillon.

On voit aussi apparaître des produits "le style de
vie". Par exemple une brume solaire protectrice à vaporiser sur peau
mouillée pour les sportifs ou encore un programme de trois soins : jour, nuit
mais aussi week-end. Et un lait qui hydrate la peau sous la douche pour aller
plus vite.

Une peau parfaite

L'envie de peau idéale, dont les critères varient selon les
continents, se mondialise. En Asie, on aime les peaux claires et
uniformes. D'où une recherche très pointue sur les molécules dépigmentantes,
anti-tâches, que l'on retrouve dans des produits éclaircissants en Europe. En
Inde, on voit un problème de cernes, œil de panda. D'où une recherche de soins
qui va aussi servir aux européennes qui ont elles aussi des cernes.

La cours aux nouveautés

L'innovation scientifique ou marketing est un moteur. Mais
parallèlement à cela, les femmes en période de crise se tournent vers les
valeurs sûres. Alors de grands produits, crèmes ou sérums, remettent
complètement leurs formules au goût du jour tout en conservant les mêmes
revendications et le même nom. Les marques capitalisent sur leurs produits
cultes et leurs n'est selleras qu'ils revisitent. 

(©)