Modes de vie, France info

Comment booster sa mémoire ?

Sophrologue, spécialiste du stress, expert bien-être dans le magazine "Top Santé", Carole Serrat va aujourd’hui nous expliquer comment booster notre mémoire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

Voici venir le temps des examens, mais que l’on soit ou non étudiant, on a tous besoin d’avoir une mémoire active. La mémoire est comme un muscle : plus on la fait travailler et plus elle se développe. Les recherches en neuropsychologie nous montrent que le cerveau a la capacité d’évoluer et de se modifier, c’est ce que l’on appelle la neuroplasticité neuronale.

D’où l’intérêt de pratiquer une gymnastique cérébrale : en effet si le cerveau est régulièrement et correctement stimulé,  il peut être durablement modifié dans sa structure et son fonctionnement. Il est intéressant à ce titre d’apprendre tout les jours une nouvelle tâche, de se rendre dans un nouveau lieu.

• On parle de mémoire à court terme et de mémoire à long terme,  quelle est la différence ?

La mémoire à court terme (MCT) permet de retenir et de réutiliser une quantité limitée d'informations pendant un temps relativement court, environ 30 secondes. La mémoire à long terme, elle, comprend les souvenirs, des évènements vécus, les connaissances acquises, nos gestes habituels.

• Alors de quelle façon peut-on stimuler ces deux mémoires ?

Exercez-vous en apprenant au quotidien de petites quantités d’informations. N’essayez pas de retenir trop d’éléments à la fois, vous pourriez obtenir un résultat contraire à vos attentes. En tant que sophrologue, j’ai pu constater que le stress et les tensions inhibaient notre concentration et par la même notre faculté de mémorisation.

Je vous conseille donc de faire régulièrement des pauses détente au cours de la journée. C’est un fait, on mémorise plus facilement lorsque l’on est détendu, le calme intérieur favorise la concentration et fait écran aux pensées parasites.

• Quel exercice pouvez-vous nous recommander ?

* La gymnastique des indices

Cet exercice développera vos qualités d’attention nécessaires au processus de mémorisation. Choisissez une image : accordez-vous quelques minutes pour relever le plus d’indices possible. Observez- bien les objets, les personnages et le décor représentés sur cette image, remarquez les couleurs, les formes… Fermez les yeux pour mieux enregistrer ces informations pendant quelques secondes. Puis, vous essayez de décrire cette image en retrouvant le plus de détails possible.

Vous constaterez qu’un indice, un détail peut vous amener à en retrouver d’autres par association. Gardez cette image en mémoire pendant plusieurs secondes. Si vous maintenez  un certain temps un souvenir dans la mémoire à court terme elle va pouvoir être transférée dans la mémoire à long terme qui nous assure d’un stockage plus durable. Vous pouvez également développer  votre mémoire autobiographique

• C’est-à-dire ?

Vous vous interrogez sur des événements que vous avez vécus tout récemment : qui avez-vous rencontré aujourd’hui ? Comment ces personnes étaient-elles habillées ? De quoi avez-vous parlé ? Dans quels endroits vous êtes-vous rendu ? Comment étaient-ils décorés, meublés ? Exercez-vous à stimuler votre  attention pour entretenir cette mémoire de l’expérience personnelle.

Pratiquez cet exercice le soir et profitez-en pour vous remémorer une par une les expériences positives de la journée. Revenez sur les petits moments de bonheur ou de plaisir que vous vivez tous chaque jour et auxquels vous ne prêtez pas toujours l’attention qu’ils méritent : une conversation, une rencontre, une découverte, un mets, une musique, un paysage, une activité agréable, une sensation de bien-être, etc.

Vous en retirerez un double bienfait : vous vous entraînerez à mémoriser des événements dont vous êtes acteur, et vous apprendrez aussi à mettre en avant tous les aspects positifs de la vie – et il s’agit là d’une excellente habitude anti-stress.

• Est ce que nos cinq sens ont un rôle à jouer dans le développement de la mémoire ?

Tout à fait ; on peut faire appel à nos cinq sens pour booster notre mémoire, Le docteur Katz, professeur de Neurobiologie aux Etats-Unis a créé une gym cérébrale  appelée "la Neurobic", qui est basée sur la sensorialité. En effet, le cortex cérébral est constitué de plusieurs zones  distinctes qui reçoivent, interprètent et stockent les informations qui lui parviennent via nos cinq sens.

En sollicitant vos sens, vous améliorerez la capacité de votre cerveau à enregistrer des informations... Le docteur Katz affirme qu’une association des sens permet de prévenir le déclin cognitif, en particulier la perte de la mémoire. Vous pouvez associer deux activités habituellement indépendantes l’une de l’autre pour multiplier les réseaux de connexion neuronales. 

• Par exemple ?

Ecoutez une musique en respirant un parfum permettra ainsi de retrouver le titre du morceau de musique, le nom de l’interprète. Pour retenir le nom d’une personne que l’on vous présente, souvenez-vous du contact de sa main pour favoriser l’empreinte émotionnelle très favorable à la mémorisation. Mais d’une façon générale, pour entretenir votre mémoire ne cédez pas à la routine, changez de petit-déjeuner, d’itinéraire,   de parfums, découvrez de nouvelles musiques, de nouveaux lieux,   bref, stimulez votre cerveau et bousculez vos habitudes.

► A lire : Avoir un cerveau en pleine forme , de Lauwrance C.Katz et Manning Rubin (aux éditions Leduc)

(© Maxppp)