Mise à jour, France info

Romain Duris : "Le dessin, c'est un refuge"

L'acteur Romain Duris est l'invité de "Mise à jour" avec Guy Birenbaum, pour la sortie de son livre de dessins, "Pulp", et l'ouverture de son exposition à Paris.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'acteur Romain Duris publie son premier recueil de dessins, \"Pulp\", et les expose à la Galerie Cinéma, à Paris. 
L'acteur Romain Duris publie son premier recueil de dessins, "Pulp", et les expose à la Galerie Cinéma, à Paris.  (MAXPPP)

Il passe des caméras aux crayons : Romain Duris publie "Pulp", son premier recueil de dessins, aux éditions Textuel. L'acteur expose son travail à la Galerie Cinéma Anne-Dominique Toussaint à Paris, jusqu'au 4 novembre.

Romain Duris dessine depuis son enfance : "Ca a explosé à 15 ans, à l'adolescence, parce que j'avais besoin de m'exprimer, de savoir qui j'étais. J'ai continué, les tournages ont pris un peu le dessus, mais pour moi c'est un refuge, une façon de continuer à avoir une activité un peu solitaire. C'est une activité qui m'est très importante, très chère, très intime." 

"J'avais le trac, je voulais que ce soit vraiment à moi, que ça me représente" 

"À l'heure où j'allais en faire mon métier, un chemin inattendu s'est ouvert à moi", peut-on lire en introduction de l'ouvrage : "J'étais aux Arts appliqués, dans une grande école d'illustration, je pensais me diriger plus vers les livres pour enfants, et d'un coup a déboulé 'Le péril jeune' de Cédric Klapisch", raconte Romain Duris. 

Exposer, ce n'était pas une évidence : "Ce qui m'a poussé à dévoiler toutes ces images, c'est l'idée d'un recueil. Mes dessins viennent de carnets de croquis au départ. Le livre je le voyais très bien, l'expo moins. Anne-Dominique Toussaint m'a donné confiance. Dans la galerie, il y a de nombreux formats et outils différents. Je suis assez content. J'avais le trac, je voulais que ça soit vraiment à moi, que ça me représente."  Ses références ? " Crumb, ou Saul Steinberg".

"Derrière un personnage on se planque plus. Le crayon, c'est plus intime" 

"Je pense que le dessin fait du bien. Il y a beaucoup d'ordinateurs, d'images travaillées. Le dessin, c'est pur", explique le comédien. "On se planque plus derrière un personnage. Le crayon, je suis plus vrai, il y a plus de moi, plus d'intime." 

Certains dessins de "Pulp" sont en noir et blanc, d'autres en couleur : "C'est un peu comme de la musique. Il y a des passages plus calmes, d'autres plus brutaux. Il n'y a pas de chronologie, pas d'histoire. Ce n'est pas ce que je voulais." D'autres dessins sont plus crus : "Ce n'est même pas fantasmatique, ce ne sont pas des fantasmes très personnels, ce sont des choses que j'aime dessiner. Il y a toujours une confrontation entre la force du désir, et le fait d'en rire. C'est la vie." 

Et s'il devait faire une mise à jour, que voudrait corriger, modifier ou effacer Romain Duris ? "Moi je change rien. C'est bien les imperfections, les conneries. Il faut un mélange de tout, c'est le bordel, c'est la vie." 

L\'acteur Romain Duris publie son premier recueil de dessins, \"Pulp\", et les expose à la Galerie Cinéma, à Paris. 
L'acteur Romain Duris publie son premier recueil de dessins, "Pulp", et les expose à la Galerie Cinéma, à Paris.  (MAXPPP)