Mise à jour, France info

Olivier de Benoist : "Je suis le plus féministe des humoristes. Je déteste l'humour macho premier degré"

L’humoriste et comédien belge Olivier de Benoist est l'invité de "Mise à jour" de Jean-Mathieu Pernin. Il est en tournée pour son spectacle, "0/40 ans", sur le passage à la quarantaine pour les hommes, qui peut être très "amusant".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Edité par Mariam El KurdifranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Olivier de Benoist
Olivier de Benoist (RADIO FRANCE / SOPHIE BRIA)

L’humoriste et comédien belge, Olivier de Benoist, est actuellement en tournée dans toute la France avec son spectacle, 0/40 ans. Il aborde sur le passage à la quarantaine pour les hommes. "Je trouve que c’est une étape, explique Olivier de Benoist, lundi 12 février, sur franceinfo. Il y a une citation que j’adore, '40 ans est un âge cruel parce que nous devenons ce que nous sommes'. C’est vrai qu’à 40 ans, a priori, on se trouve ou pas, confirme-t-il. Aujourd'hui âgé de 43 ans, il a vécu ce passage difficile.

Quand on se trouve, on est à peu près apaisé. Quand on ne se trouve pas, on fait la crise de la quarantaine. Moi, je me suis trouvé parce que, finalement, je ne suis pas très malheureux

Olivier de Benoist, humoriste

franceinfo

Olivier de Benoist préfère se souvenir de l'étape du passage à la quarantaine en riant. "C'est un âge où c’est assez amusant. On est en forme et en même temps, on a un peu d’expérience, donc on peut regarder dans le rétro."

Les "cons" tournés en dérision

L'humoriste est connu pour ses blagues sur les rapports hommes-femmes, accentuant le côté très misogyne de cette relation. Mais la récente actualité sur les affaires de harcèlements et d'agressions sexuelles visant des femmes ne l’a pas freiné. "Je suis le plus féministe des humoristes. Je joue le rôle d’un mec, un con, mais pas un connard, un con qui a un regard biaisé premier degré sur les femmes. Les femmes dans la salle se marrent et à travers moi se foutent de la gueule de tous les cons qui sont comme ça. Et je déteste l’humour macho, premier degré, les vannes sur les femmes, il n’y a rien de plus ringard. Moi, je suis à la pointe du féminisme. Je suis une Femen habillé."  

L'humoriste revient également sur son parcours semé d'embûches : des salles vides, les critiques des journalistes lors de ses premiers spectacles. "Il faut 10 ans pour faire un artiste, disons que je n'ai pas sauté de classe", lance-t-il. Mais ces expériences l'ont fortifié. Il faut y croire, insiste-t-il. "Quand on y croit et quand on bosse, il y a toujours un rebond qui est possible", dit-il, s'adressant aux humoristes en herbe.

Sa mise à jour ? "Je ne changerais rien. Peut-être que j'écouterais plus souvent franceinfo." 

Olivier de Benoist
Olivier de Benoist (RADIO FRANCE / SOPHIE BRIA)