Mise à jour, France info

Laurent Baffie : "La matière première de ce que je veux faire est la liberté. Et la liberté... y'en a plus"

Laurent Baffie, humoriste et animateur, dont le livre "Mes petites annonces, drôles, poétiques ou franchement limites", publié en novembre chez Kero, est l'invité de la "Mise à jour", de Guy Birenbaum.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Baffie était l\'invité de la \"Mise à jour\" de Guy Birenbaum du 12 janvier.
Laurent Baffie était l'invité de la "Mise à jour" de Guy Birenbaum du 12 janvier. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Laurent Baffie est l'invité de "Mise à jour" de Guy Birenbaum, vendredi 12 janvier sur franceinfo, après la sortie, en novembre 2017, de son livre Mes petites annonces, drôles, poétiques ou franchement limites, paru aux éditions Kero. Il s'agit d'une suite d'annonces, rédigées à la manière de Pierre Dac, à qui l'auteur rend hommage.

L'humoriste évoque d'abord son admiration pour le "Pierre Daquisme", sa principale source d'inspiration. "J'ai grandi avec Pierre Dac, L'os à moelle, Les petites annonces, qui me faisaient beaucoup rire, même si je ne les comprenais pas toutes à l'époque, raconte-t-il. Et puis, au fil du temps, j'ai eu la nostalgie de ce genre et j'ai décidé de m'y coller." Et d'ajouter qu'il a relu l'œuvre de son mentor pour veiller à ne pas faire de doublons et ne pas le copier. 

L'éditeur laisse libre cours à mon imagination et il sait que j'aime bien les vannes de cul

Laurent Baffie

France Info

Le Baffie mignon, le Baffie à la plume aiguisée ou encore le Baffie salace sont autant de facettes que l'humoriste expose à son lecteur au travers de ces annonces. "Y'en a des franchements dégueulasses", avoue-t-il. Cela explique le choix du titre initialement prévu, Mes petites annonces, drôles, poétiques ou franchement dégueulasses, pas assez vendeur pour son éditeur qui ne lui impose pourtant pas de limites. "L'éditeur est un ami et il laisse libre cours à mon imagination", assure Laurent Baffie.

Fort du succès rencontré avec son Dictionnaire écoulé à 500 000 exemplaires, l'humoriste reconnaît qu'il éprouvait tout de même "une petite frustration de ne pas exploiter [son] sens de la formule à l'écrit"Publier ce livre, le cinquième depuis 2012, représente donc pour lui une façon de faire le même métier de façon "plus posée", plus "réfléchie".

Tempête dans un verre d'eau

L'animateur, récemment pointé du doigt pour avoir relevé la jupe de Nolwenn Leroy en pleine émission, estime qu'il n'y a plus de liberté en télévison et se montre lassé par les polémiques incessantes qui alimentent "des pseudos sites d'info". Une "tempête dans un verre d'eau", en somme : "Je m'en amuse, il m'arrive parfois de balancer de fausses infos pour voir si elles vont être reprises et cela marche, elles sont reprises [...] Donc je m'en amuse d'un côté et je trouve cela pitoyable de l'autre."

S'il devait faire une mise à jour, que voudrait corriger, modifier ou effacer Laurent Baffie ? "J'adorerais avoir une touche "défauts" : on appuie et puis on n'a plus de défauts".

Laurent Baffie était l\'invité de la \"Mise à jour\" de Guy Birenbaum du 12 janvier.
Laurent Baffie était l'invité de la "Mise à jour" de Guy Birenbaum du 12 janvier. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)