Mise à jour, France info

Isabelle Alonso : "Je suis complètement contre l’indépendance de la Catalogne"

La journaliste et écrivaine Isabelle Alonso est l’invitée de "La Mise à jour", à l’occasion de la sortie de son livre "Je peux me passer de l’aube", sorti le 7 septembre aux éditions Héloïse d’Ormesson.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La journaliste et romancière Isabelle Alonso, en octobre 2017.
La journaliste et romancière Isabelle Alonso, en octobre 2017. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Isabelle Alonso signe l'ouvrage Je peux me passer de l’aube, sorti le 7 septembre aux éditions Héloïse d’Ormesson. Dans ce livre, la journaliste et romancière a eu envie de raconter un épisode de l’histoire européenne, inspiré de la réalité. "J’ai construit un roman autour d’éléments qui sont tous inspirés de la réalité. Tout ce qui se passe dans ce livre est vraiment arrivé, et le héros est le jumeau littéraire de mon père !"

"Tout ce qui était porteur d’espoir a disparu"

Je peux me passer de l’aube a pour théâtre l’après 1939, quand la guerre d’Espagne a pris fin. L'Espagne, entre-temps, s’est réveillée sous le franquisme. "Pendant 40 ans de dictature, explique-t-elle, tout ce qui était beau, tout ce qui était porteur d’espoir a disparu, tout simplement. Le moindre espace de territoire de vie privée était sous contrôle permanent, poursuit-elle. Une disette organisée. La vie s’organise autour du fait d’appartenir ou pas au mouvement franquiste."

"Je suis contre l’indépendance de la Catalogne"

Aussi, en 2017, elle ne soutient pas l’indépendance de la Catalogne : "Je suis complètement contre l’indépendance de la Catalogne. Je trouve que c’est une idée qui n’en est pas une puisque la Catalogne bénéficie depuis les années 1970, d’une autonomie dont nous n’avons pas idée en France (...] Rajouter une frontière, là où il n’y en avait pas, c’est quelque chose qui me révulse !"

Si Isabelle Alonso devait faire une mise à jour, que voudrait-elle corriger, modifier ou effacer ? "Je veux être reconnue comme écrivaine, répond-elle. C’est cela que je veux que l’on dise de moi. Mais j’espère aussi être une conscience féminine", confie la militante féministe.

La journaliste et romancière Isabelle Alonso, en octobre 2017.
La journaliste et romancière Isabelle Alonso, en octobre 2017. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)