Cet article date de plus de sept ans.

Une drôle de Conférence sociale

écouter (5min)
Ce qu'on a retenu principalement dans la Presse allemande et italienne, c'est que la Conférence sociale de ce début de semaine a été boycottée par trois syndicats. Le dialogue social est difficile en France. C'est l'opinion de Ulrike KOLTERMANN, correspondante allemande à Paris et de Stefano MONTEFIORI du quotidien italien "Corriere della Sera".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (François Hollande ouvre la troisième conférence sociale © REUTERS/Benoit Tessier)

 En plus, cette Conférence sociale a coïncidé avec le conflit à la SNCM et le mouvement des intermittents du spectacle. En Allemagne, le dialogue social marche : avant de mettre en place un Smic fédéral, il existait des salaires minima dans beaucoup de branches professionnelles. Ils avaient été négociés entre le patronat et les syndicats. Alors qu'en France, il semble difficile de se réformer.

Une Conférence sociale boudée par les syndicats, cela pose problème. Pourtant les réformes ne peuvent attendre ; François Hollande et Manuel Valls devraient utiliser leur majorité pour imposer les réformes. Ils ont la chance d'avoir un système politique stable que les italiens leur envient.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.