Micro européen, France info

Chômage en France : les réformes tardent à venir

Les chiffres du mois d'avril ont montré une nouvelle hausse du chômage en France, alors que plusieurs pays européens sont en baisse régulière depuis un an. Est-ce une fatalité ? Comment font les autres pays ? Débat avec Juan-José DORADO, correspondant du journal espagnol "La Region" et Paolo LEVI, de l'agence italienne ANSA.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Sur un an, le chômage de catégorie A a augmenté de 5,1% © Maxppp)

La France se classe en-dessous, à 10,5%, tandis que 7 états-membres se placent au-dessus. Les taux les plus élevés sont en Grèce (25,4%) et en Espagne (22,7%). Pourtant, dans ces deux pays, le taux a baissé en un an, tandis que la France fait partie des 6 pays, avec notamment la Belgique, l'Autriche et la Finlande, où le chômage a monté entre avril 2014 et avril 2015. 

Ces réformes ont même commencé en 2010 à Madrid où le gouvernement a par exemple remplacé 42 types de contrat par 4 contrats du travail, ce qui a donné plus de souplesse pour entrer dans l'emploi. En sortant du chômage, les travailleurs n'ont pas toujours retrouvé des postes de qualité mais en 2014, la réforme a eu des résultats car l'Espagne a créé plus de 400.000 emplois. C'est ce qui vient de se passer plus récemment en Italie où le premier ministre Matteo Renzi s'est félicité cette semaine de la création de 159.000 emplois en avril dernier.

Les deux journalistes observent que la France ne  lance pas de telles réformes, et en Italie comme en Espagne, on a pris de l'avance sur la France.

(Sur un an, le chômage de catégorie A a augmenté de 5,1% © Maxppp)