Ma vie d'après, France info

Ma vie d'après. Le quartier de La Défense, près de Paris

Ces petits riens, ces petits touts, la preuve que rien ne sera plus comme avant, que le "monde d'après" est déjà là. Mercredi, Neila Latrous est le quartier de La Défense.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le quartier de La Défense près de Paris. Photo d\'illustration.
Le quartier de La Défense près de Paris. Photo d'illustration. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Je suis La Défense, près de Paris, le plus grand quartier d’affaires en Europe. À titre de comparaison, La Défense, c’est 33 fois le Stade de France, parvis compris. 500 entreprises, 70 tours, les chiffres donnent le tournis.180 000 salariés qui s’y pressent tous les jours. Enfin, ça c’était avant, avant la généralisation du télétravail cette année, en raison de l'épidémie de coronavirus.

Alors est-ce devenu ringard d'aller encore au bureau ? "Ce n'est pas ringard d'aller au travail. Ce que souhaitent les collaborateurs, c'est d'avoir d'avantage d'autonomie dans leur travail, plus de transparence, plus de collaborations dans les équipes, estime Audrey Richard, qui préside l’Association des directeurs de ressources humaines. Les équipes sont en train de requestionner les aménagements de locaux."

Beaucoup de directions réfléchissent à réorganiser les surfaces. C’est ce qu’on appelle le flex-office : le bureau flexible. Concrètement, en tant que salarié, je n’aurai plus vraiment de station de travail attitrée, mais des espaces, des chaises, des salles de réunion, des ordinateurs en libre accès. Je préviens des jours où je suis physiquement présent et l’entreprise me réserve un espace pour ces jours-là.

Une évolution à long terme ?

C’est quand même une évolution majeure dans le rapport au travail. A-t-on encore besoin de centaines et de centaines de mètres carrés ? De tours ? Le quartier de La Défense est-il condamné ? Non, à en croire répond Boris Cappelle, PDG de Savills et spécialiste de l’immobilier d’affaires : "Ces quartiers d'affaires avant la crise du Covid-19 étaient en train de se repenser. Il y avait la grande Coulée verte pour verdir La Défense et ces quartiers d'affaires sont des lieux importants d'échange. Le télétravail ne remplacera pas en soi l'émulation collective, le partage d'informations. "Mais à la Défense, il y aura bien un avant et un après : "On était dans une course à la densification. Suite à la crise du Covid-19, il est plus probable que les collaborateurs demandent plus de mètres carrés par individu."

Plus d’espace, plus d’attention portée au bien-être des salariés, c'est l’une des conséquences de la généralisation du travail à distance. Autre vertu, dénichée par l’Ademe, l'Agence de la transition écologique, la réduction considérable des gaz à effets de serre émis par les salariés qui prennent la voiture pour aller au bureau. 1,3% d’émission en moins si un tiers des actifs télétravaillent de manière ponctuelle. L’avenir de La Défense se joue là : dans la réconciliation entre le capitalisme et l’écologie.

Le quartier de La Défense près de Paris. Photo d\'illustration.
Le quartier de La Défense près de Paris. Photo d'illustration. (VINCENT ISORE / MAXPPP)