Ma France championne du monde, France info

Yves Coppens : "Mon pavé 2018 est contre le racisme"

Olivier de Lagarde reçoit le célèbre paléontologue, Yves Coppens, qui s’oppose fermement au racisme.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Yves Coppens
Yves Coppens (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Yves Coppens est un paléoanthropologue et archéologue mondialement connu, codécoruvreur du fossile Lucy, vieux de 3,2 millions d'années. Il publie ses mémoires en 2018, Origines de l’Homme, origines d’un homme aux éditions Odile Jacob. Il s’oppose au racisme et au mot de "race", scientifiquement faux, et défend l’origine de l’homme, né il y a plus de 3 millions d’années en Afrique tropicale. Notre histoire commune révèle que tous les hommes sont des Homo sapiens, de la même race et de la même espèce. 

Olivier de Lagarde : Le racisme n’est-il pas le propre de l’homme ? C’est-à-dire, se reconnaître une identité et rejeter l’autre ?

Yves Coppens : Bien sûr ! Tout à fait ! Et dans une certaine mesure je me suis demandé à une époque si l’homme n’en était pas resté à sa situation du début de son existence, c’est-à-dire sous la forme de petites entités de 30 à 50 personnes, au-delà desquels l’autre était étranger.

Le racisme se nourrit de la crainte d’une perte de sa culture, de sa religion, de son identité. Cette crainte n’est-elle pas compréhensible dans un monde de plus en plus mondialisé ?  

Je ne dis pas que le racisme n’est pas compréhensible. Mais il est très répréhensible. D’abord parce qu’il est faux sur le plan scientifique, puisqu’il entraîne des agressivités qui sont tout à fait anormales, et aussi car nous sommes tous de la même espèce et qu’on a tous le même temps d’histoire. Ceci étant dit, c’est une défense, bien entendu. C’est une défense de son identité, de sa propre existence.

Yves Coppens
Yves Coppens (LIONEL BONAVENTURE / AFP)