Ma France championne du monde, France info

Jean Jouzel : "Mon pavé 2018 c’est la lutte contre le réchauffement climatique"

Jean Jouzel, climatologue engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, est l'invité d'Olivier de Lagarde.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean Jouzel, climatologue, en janvier 2018.
Jean Jouzel, climatologue, en janvier 2018. (MAXPPP)

Jean Jouzel est climatologue, ancien vice-président du groupe scientifique du GIEC (groupes d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et prix Nobel de la paix en 2007. Il lutte contre le réchauffement climatique et ses conséquences qui pourraient être désastreuses dans un futur proche. Il présente ses propositions dans son livre Pour éviter le chaos climatique et financier, co-écrit avec Pierre Larrouturou, aux éditions Odile Jacob.

Olivier de Lagarde : Que devons-nous faire pour répondre au défi du changement climatique ?

Jean Jouzel : Nous savons ce qu’il faut faire. C’est l’accord de Paris, c’est 2015.

Mais apparemment l’accord de Paris ne va pas assez loin.

Il ne va pas assez loin, vous avez raison. Il faut, et c’est très clairement inscrit dans l’objectif 2018, commencer à rediscuter l’ambition de l’accord de Paris. (…) Nous sommes, malheureusement, sur une trajectoire qui est tout à fait celle que nous envisagions il y a une trentaine d’années. Donc quand la communauté scientifique délivre des messages, je crois qu’il faut le prendre au sérieux. (…) L’action c’est de changer complétement de mode de développement. Si on veut limiter le réchauffement climatique à 2°C, il faut absolument laisser une large part des combustibles fossiles à notre disposition, là où ils sont. Il faut s’orienter vers des énergies non émettrices de gaz à effet de serre. Les renouvelables ont un très grand potentiel.

Nous sommes au tout début de l’année, dans quel état d’esprit êtes-vous ? Vous restez optimiste ou vous êtes fondamentalement désespéré ?

Ni l’un ni l’autre, un optimisme raisonnable, en ce sens que c’est le début de l’année. Je souhaite délivrer un message : il y a des solutions, il est toujours temps si on s’y met vraiment tous ensemble, il est temps de mettre en œuvre des mesures concrètes qui nous permettent de lutter contre le réchauffement climatique. C’est aussi au prix d’investissements beaucoup plus importants que ceux qui sont mis en œuvre actuellement.

Jean Jouzel, climatologue, en janvier 2018.
Jean Jouzel, climatologue, en janvier 2018. (MAXPPP)