"Leurs montagnes : 32 personnalités racontent" de Fabrice Lardreau

Fabrice Lardreau nous fait découvrir la passion et les liens de trente-deux écrivains, artistes, acteurs, cinéastes, scientifiques, sportifs, avec la montagne, et nous fait entrer par cette voie dans l'intimité de chacun.
Article rédigé par franceinfo - Cécile Ribault Caillol
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
"Leurs montagnes, 32 personnalités racontent", de F. Lardreau (GLENAT)

Un recueil à lire perché, tout en haut des sommets : Leurs montagnes : 32 personnalités racontent de Fabrice Lardreau, est paru aux éditions Glénat. Ce recueil de portraits d'amoureux de la montage, est présenté au Festival international du film et du livre d’aventure de la Rochelle.

Le FIFAV a ouvert ses portes aujourd’hui même, dimanche 12 novembre. Il fête ses 20 ans et donne toujours autant à rêver, à travers des images souvent impressionnantes, et des récits incroyables de sportifs, d’aventuriers ou de scientifiques. Et comme ça fait du bien !


Fabrice Lardreau est écrivain, éditeur et journaliste, et cet ouvrage est une sélection de portraits parus au fil des ans, dans les magazines auxquels il collabore. Qu’ils soient des montagnards aguerris ou amateurs, d’Éric Antoine, magicien humoriste, en passant par le plongeur apnéiste Guillaume Néry, ou encore l’écrivain et neuropsychiatre Boris Cyrulnik, tous confient le lien qu’ils entretiennent avec les sommets. Chacun de ces témoignages parle de dépassement de soi, pour atteindre les sommets.

Cédric Gras, écrivain et voyageur, met la montagne au centre de tout. Pour lui, "Le vrai bout du monde, l’authentique frontière de la Terre, celle qui nous rapproche du cosmos, c’est la montagne". La notion de spiritualité n’est pas loin… D'ailleurs Matthieu Ricard, écrivain, photographe et moine bouddhiste, s’en fait l’écho. Vivant dans un monastère au Népal, les paysages de l’Himalaya font partie de son quotidien depuis 40 ans. "Tout est sacré ici, les lacs, les montagnes et les grottes. Cela donne une force et une vie incroyable aux lieux."

Pour continuer à célébrer cette nature, beaucoup s’inquiètent bien évidemment du péril écologique. Une cause dont s’est emparée Françoise Nyssen, éditrice chez Actes sud, ancienne ministre de la Culture et grande amatrice de promenades dans les Alpes. Elle a créé dans le cadre des Rencontres à Arles, "Agir pour le vivant".

Du côté des cinéastes qui mettent en scène la montagne dans leurs films, il y a Patrice Leconte. Pour lui, "L'idée de monter lui plaît. Ça vous élève l'âme", confit-il. Quant à Dominik Moll, il avoue qu’il veut "simplement prendre le temps de voir et d'entendre... La nature a une bande-son très riche". Jean-Louis Murat, décédé en mai dernier, en parle avec beaucoup de respect et de pudeur et il l'a chantée surtout, notamment avec le titre Col de la Croix Morand.

Fabrice Lardreau nous fait découvrir les liens de toutes ces personnalités avec la montagne et nous fait entrer par cette voie dans l'intimité de chacun. Comme si parler de la montagne impliquait une certaine posture d’humilité et de dépouillement.

L'auteur sera présent au FIFAV pour une rencontre vendredi 17 novembre à 14h.

Fabrice Lardreau (Philippe Matsas)

Le FIFAV démarre aujourd’hui 12 novembre, et vous avez jusqu’au 19 novembre prochain pour faire le plein de sensations et de lectures bien sûr !

À noter

Pour ceux qui aiment lire et aussi écrire, samedi 18 novembre vous pourrez participer à un atelier du FIFAV sur le carnet de voyage, en compagnie de Lauriane Miara. L'illustratrice vient d'ailleurs de publier un très beau documentaire/BD graphique, tout en aquarelles avec Manon Selli, A contre-marée, à la rencontre de Scarlette Le Corre, marin-pêcheur et algocultrice, aux éditions Panthera.

"A contre-marée, à la rencontre de Scarlette Le Corre, marin-pêcheur et algocultrice", M. Selli et L. Miara (PANTHERA)

Le palmarès des Prix

À chaque jour son Prix littéraire ou presque :

Lundi 7 novembre, c’est Neige Sinno qui a remporté le Prix Femina pour Triste tigre, il est paru aux éditions P.O.L. Un livre fort et qui laisse sans voix dans lequel l’autrice témoigne de l’inceste qu’elle a subi par son beau-père pendant neuf ans.

Mardi 8 novembre, l’annonce du tant attendu Prix Goncourt. Destination l’Italie avec une fresque qui parcourt le XXe siècle, et dans laquelle il est question d’amour et d’art. Le lauréat du Goncourt 2024 s’appelle Jean-Baptiste Andrea, et son roman Veiller sur elle est paru aux éditions de L’iconoclaste.

Le Prix Renaudot revient à Ann Scott, pour son roman Les Insolents, paru chez Calmann Lévy. Jeudi 9 novembre, Kevin Lambert a remporté le Prix Médicis pour Que notre joie demeure, éditions du Nouvel Attila.

Belles lectures et bonne semaine à tous !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.