Cet article date de plus de sept ans.

Tous sur le pont pour son anniversaire

écouter (5min)
En Dordogne, le pont du Garrit, inauguré il y a 120 ans, a besoin d'une restauration. Pour mener à bien ces travaux, une association a été créée. Elle organise aujourd'hui une grande fête.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Jean Bonnefon préside l'Association du Pont du Garrit. Ce pont, qui traverse la Dordogne entre Berbiguières et Saint-Cyprien, est de style Eiffel, construit en fer dans des ateliers de l'est de la France et inauguré en 1894. Longtemps le seul passage pratique de la Dordogne dans ce secteur, il a permis d'accompagner le développement économique de la région. Mais les années l'ont fragilisé, et il ne peut aujourd'hui accueillir que les piétons.

"C'est notre patrimoine, celui dont on a hérité et que l'on doit transmettre en bon état, s'enthousiasme Jean Bonnefon. Il faut le restaurer, ça coûte cher, mais c'est indispensable. On l’inclura dans les chemins de randonnée, les voies vertes et les pistes cyclables".

L'association est soutenue par des personnalités, attachées à la région, comme Georges Pernoud et Claude Villers.

Ce samedi 5 juillet, le pont est en fête. Avec la population, on célèbre ses 120 ans, mais on rend aussi hommage aux maquis de la résistance qui s'y sont battus le 24 juin 1944 contre une division SS Das Reich. Cette bataille est d'ailleurs reconstituée sur place à 15 heures.

Cette journée est aussi l'occasion de sensibiliser le public à la question de la restauration du pont du Garrit, qui sera financée par les collectivités locales (il appartient au Conseil Général de la Dordogne), par le mécénat et  -pourquoi pas-  par des dons de particuliers, attachés à la sauvegarde de cet élément du patrimoine du Périgord Noir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.