Cet article date de plus de sept ans.

Des auteurs et des idées, autour d'un verre de Corbières

écouter (5min)
A Lagrasse, un beau village de l'Aude, Dominique Bondu organise des banquets du livre : une rencontre entre le public et des auteurs, autour d'un verre de vin des Corbières et d'une tartine de fromage de chèvre. La littérature et la philosophie, sans barrière.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Lagrasse fait partie des plus beaux villages de France, le seul classé ainsi dans le département de l'Aude.

La localité a la chance de disposer, sur son territoire, d'une abbaye bénédictine, créée au VIII° siècle et agrandie à différentes époques. Une partie du monument appartient au Conseil Général de l'Aude, qui met un espace à la disposition de l'association "Le Marque Page". Celle-ci y a installé un café-librairie. 

"Le Marque Page" organise trois fois dans l'année des banquets du livre: pendant trois jours, et autour d'un thème, le public peut venir rencontrer des auteurs et échanger avec eux autour d'un verre ou d'un vrai repas, élaboré à partir de produits régionaux.

"Le but est d'abattre les barrières, de créer de la convivialité, même si le mot est galvaudé" Dominique Bondu, directeur de l'association

Pour le prochain banquet, celui de printemps (du 30 mai au 1° juin), le thème choisi est la Grèce. "On parle du pays pour la crise qu'il traverse, qui est une réalité, mais il y aussi un formidable foisonnement culturel".

Des écrivains grecs et français, ainsi qu'une chanteuse, viendront animer ce banquet du livre. Seront aussi projetés des films de Theo Angelopoulos, le grand cinéaste décédé il y a deux ans.

Pour participer à ces rendez-vous, nul besoin de réserver. Il suffit de suivre le programme et se présenter le jour de son choix. On achète alors un ticket pour le repas, ou on boit simplement un verre au café-librairie de l'abbaye. Un verre de vin de Corbières, par exemple. Avec modération.

Renseignements pratiques >

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.