Cet article date de plus de huit ans.

Pourquoi, quand on marche sur du sable mouillé, il paraît plus sec lorsqu'on enlève le pied ?

écouter (4min)
Main dans la main, yeux dans les yeux, les quatre pieds sur le sable, nous parcourons la plage au coucher du soleil. Quand nous nous retournons, la trace de nos pas s'est inscrite dans le sable humide. Comme c'est romantique...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

En y regardant de plus près, nous pouvons revenir à des considérations
plus terre à terre : les traces sont sèches ! Pour en être bien sûr,
nous martelons le sable autour de nous : chaque endroit où nous avons
posé un pied s'est asséché. Incroyable !

On aurait
plutôt tendance à penser que, comme avec une éponge, la pression ferait
ressortir l'eau... La plage est grande et la ballade romantique devient
une expérience passionnante ! Mais où va donc l'eau ? En réalité, les grains de sable sont
loin de ressembler à des éponges ! Ils ne retiennent pas l'eau,
puisqu'ils sont durs. Pour filer la métaphore culinaire : rien à voir
avec la semoule du taboulé, qui, elle, absorbe l'humidité.

C'est évidemment entre les grains de sable que l'eau se cache. Ce qui
se produit là peut être modélisé avec des billes.
Quand on appuie sur un empilement de
billes, la pression se répercute en dessous : les billes du haut
poussent le rang inférieur, et ainsi de suite, amplifiant à chaque
strate l'espace entre les billes. L'eau, dès lors, s'infiltre
vers les couches les plus basses, là où il y a le plus de place.

Et par
conséquent, le dessus devient plus sec. Les amoureux n'ont pas fini d'assécher les plages au coucher de soleil.
Jusqu'à preuve du contraire...

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.