Cet article date de plus de cinq ans.

Pourquoi l’héritier du trône a-t-il le nom de dauphin ? Quel rapport avec l’animal ?

écouter (5min)
Pourquoi l’héritier du trône a-t-il le nom de dauphin? Quel rapport avec l’animal ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© Fotolia)

 Vous connaissez la chanson de Bashung, Osez Joséphine , et ces vers magnifiques : "A l’arrière des dauphines, je suis le roi des scélérats, à qui sourit la vie… "

Vous le savez : chez Miss France, la lauréate est entourée de ses dauphines, classées deuxième et troisième. Et un dauphin, c’est celui qui prendra la suite de son père. Et par extension, la suite tout court. Même en politique, ou en sport (Poulidor par exemple était le dauphin de Merckx). 

 Il nous faut remonter à plus de sept siècles, au XIVe, et même avant.

Ruiné, il fut contraint de vendre sa terre au Roi de France Philippe VI. On a le prix : 120.000 florins (une monnaie d’or ayant cours dans la ville de Florence). C’est le traité de Romans, du 30 mars 1349. 

Humbert émit toutefois une condition à cette transaction : il fallait que l'héritier du Roi, de descendance directe, porte le titre de "Dauphin du Viennois",  afin de laisser une trace, aussi minime soit-elle, dans l’histoire. Avec le temps, "du Viennois" disparaîtra et on dira simplement "Dauphin". 

Pour jouir de ce titre de dauphin, il fallait non seulement être l’héritier du trône mais également descendre en ligne directe du roi ( François Ier, qui n’était que le cousin de son prédécesseur Louis XII  ne fut jamais titré "dauphin"). 

Quel rapport avec le mammifère marin ?

Aucun dauphin n’a jamais nagé dans les lacs du Dauphiné...

Il semble que l’explication relève d’une simple homonymie. Les artistes se sont mis à utiliser des dauphins, héraldiques, symbolisés, pour désigner le fils du roi de France.

Un peu comme il y a des lions pour illustrer la ville de Lyon. 

Or il n’y a pas de lion dans les rues de Lyon. 

Jusqu’à preuve du contraire. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.