Les Pourquoi, France info

Pourquoi les "Que sais-je ?" ont-ils 128 pages ?

Comment ça, vous ne savez pas? Tout le monde sait ce qu’est un Que-sais-je ! Des livres qui parlent de tout, pour tous. Les trois premiers ouvrages ont été Histoire de la biologie, De l’atome à l’étoile, et —quel joli titre !— Les certitudes du hasard.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Les couvertures de la collection Que Sais-je? © éditions PUF)

Les titres de l’encyclopédie en neuf couleurs servent à la fois l’appétit des chercheurs et la soif des étudiants, mais aussi la curiosité des intéressés eux-mêmes, à savoir Les Technocrates (n°881), Les Académiciens (n°2322), Les Acteurs (n°2177), Les Allergiques (n°1201), Les Bourgeois (n°269), Les Gendarmes (n°2143), Les Obèses (n°994), et même Les Fous (n°1761) ! 

La collection Que sais-je a été créée en 1941 pour répondre à une demande : une encyclopédie populaire, accessible financièrement. Il s’agit donc de publier des ouvrages de spécialistes à un prix raisonnable.

Une partie du coût de fabrication d’un livre est lié à la complexité de l’impression. Or, 128 est un multiple de 2 (27). Il suffit de plier une feuille 6 fois de suite pour obtenir 128 pages. Pourquoi pas 7 fois ? Parce qu’une feuille a déjà 2 côtés…

La boussole en couverture est toujours là. Les caractères n’ont pas non plus changé en plus d’un demi-siècle. 160 millions d’exemplaires ont été vendus, en 46 langues. A l’heure où je vous parle, la collection comporte 3.900 titres. Le forcené qui aurait lu les 128 pages de ces 3.900 Que sais-je ? jusqu’au dernier publié (Les enquêtes criminelles et les états de victimation ), aurait lu 499.200 pages ! Les lecteurs compulsifs , cela ferait un bon Que sais-je?

Jusqu’à preuve du contraire.

(Les couvertures de la collection Que Sais-je? © éditions PUF)