Les Pourquoi, France info

Pourquoi dit-on d'un mari cocu qu'il a "les cornes"?

Pourquoi on ne peut pas parler tous en même temps à la radio ? Pourquoi les poules n'ont pas de dent ? Pourquoi on ne croise jamais dans la rue les filles des magazines ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Même le plus fidèle d'entre nous connait cette sinistre expression: Quand une femme mariée trompe son conjoint, on dit que le malheureux porte "les cornes". Suivant son degré de cocufiage, on précisera même leur taille : les unes ne dépassent pas quelques centimètres, certaines s'élèvent jusqu'au lustre de la chambre à coucher, qui n'en a plus guère, alors que d'autres frottent au  plafond au point de l'empêcher de remuer la tête.

Vous en conviendrez : le mâle véritable ne connait rien de plus déshonorant que d'avoir les cornes. Et pourtant, chez les animaux sauvages, du chamois au rhinocéros, en passant par le hanneton, de grosses cornes symbolisent au contraire l'orgueil, la force, en un mot la virilité.

Alors, pourquoi une telle expression?

Parce que la langue française est merveilleuse de précision.

Imaginez qu'un homme porte physiquement, sur le front, une bonne grosse paire de cornes. Ma foi, il sera le seul à ne pas pouvoir les admirer! Tout le monde les verra, sauf lui.

"Avoir les cornes" signifie non seulement "être cocu", mais surtout "ne pas le savoir", alors que tout le village est au courant. Et en profite le cas échéant...

Le mot remonte au XVe siècle. Il vient du coucou, l'oiseau, dont la femelle passait pour volage.

En Italien, cocu se dit "cornuto", qui signifie également cornu, qui a des cornes.

Mes amitiés à madame. Et gardez confiance.

Jusqu'à preuve du contraire...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)