La contre-attaque de Julien Bayou, les grandes villes boycottent la Coupe du monde... Les informés du matin du mardi 4 octobre 2022

écouter (23min)

Tous les matins, les informés de franceinfo débattent de l'actualité.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le plateau des Informés, le 4 octobre 2022.  (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

Autour de Marc Fauvelle et Renaud Dély, Jean-Rémi Baudot, journaliste au service politique de franceinfo et Alix Bouilhaguet, éditorialiste à franceinfo TV, débattent de l'actualité du mardi 4 octobre. 

Affrontement politique autour de l'affaire Julien Bayou

Le secrétaire national d'EELV prend la parole après les accusations de violences psychologiques qui pèsent sur lui. Après sa mise en retrait, il passe à la contre-attaque : "Il n'a pas d'affaire Bayou", dit-il dans les colonnes du quotidien Le Monde. Il a décidé de taper fort : "Il ne faut pas confondre féminisme et maccarthysme", "Sandrine Rousseau est allée trop loin et tout le monde le sait". C'est donc une contre-attaque très politique ? Jusqu'où l'affrontement politique peut-il aller ? 

Coupe du monde de football : pas d'écrans géants dans de nombreuses villes

Plus que 46 jours avant le début de la Coupe du monde de football au Qatar. De nombreuses villes refusent d'installer des écrans géants pour diffuser les matchs. C'est le cas à Marseille, Strasbourg, Lille, Paris ou encore Bordeaux. Les maires de ces villes veulent dénoncer les conditions d'organisation de cette compétition. "Nous ne voulons pas être complices de cette gabegie énergétique", dit Pierre Hurmic le maire écologiste de Bordeaux, "sans parler des droits humains". Est-ce une décision courageuse ou est-ce un festival d'hypocrisie ? 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.