Les informés de franceinfo, France info

Réforme pénale : "Ce n’est pas en prenant des ‘mesurettes’ qu’on va régler l’état des prisons" dénonce Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate pénaliste

Les informés de franceinfo sont notamment revenus sur les mesures de la "refondation" pénale dévoilées par Emmanuel Macron.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate pénaliste
Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate pénaliste (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

En visite à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire à Agen (Lot-et-Garonne), Emmanuel Macron a dévoilé ce mardi 6 mars son projet de réforme pénale. "Il y a les laxistes qui voudraient que personne ne soit puni et de l’autre, les vrais durs, qui sont pour emprisonner les gens. Je ne crois dans aucune de ces options, car c’est une vision manichéenne", a déclaré le président de la République. Fini les peines inférieures ou égales à un mois de prison. Emmanuel Macron veut les proscrire, "parce qu'elles ne servent à rien".

L'extrait

franceinfo : Cette volonté de mettre fin à certaines peines courtes, va-t-elle permettre de désengorger les prisons ? 

Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate pénaliste : "La surpopulation carcérale est un problème tellement énorme que je pense que ce n'est pas avec des mesurettes que l'on va régler cela. C'est un plan Marshall qu'il nous faut. Ce n'est pas en disant que l'on ne va pas exécuter les peines d'un mois que l'on va changer les choses. Dans la réalité, il y en a très peu des peines d'un mois exécutées. Nos voisins européens n'exécutent pas les peines entre un mois et six mois. Et là, on nous présente comme une avancée le fait que, peut-être, un juge pourra décider la non incarcération. C'est une possibilité qui existe déjà dans le texte actuel du code de procédure pénale. Je me demande si l'on ne se moque pas du monde en annonçant ces peines qui ne vont certainement pas régler la vraie difficulté de la surpopulation carcérale."  

 Les invités

Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate pénaliste

Romain Dessal, fondateur de la newsletter d’actualité Time To Sign Off (TTSO)

Sibylle Vincendon, rédactrice en chef adjointe à Libération

Albert Zennou, rédacteur en chef au service politique du Figaro

Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate pénaliste
Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate pénaliste (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)