franceinfo les informés, France info

Les Informés. Réforme de l'Éducation nationale : "Il y aura les bonnes filières, et les mauvaises filières"

Législatives, affaire Bayrou, et réforme de l'Éducation nationale ont occupé les débats des Informés jeudi soir sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une salle de classe dans une école maternelle de Lingolsheim (Bas-Rhin).
Une salle de classe dans une école maternelle de Lingolsheim (Bas-Rhin). (MAXPPP)

François Bayrou dans la tourmente

"C'est compliqué d'avoir le ministre de la Justice mis en cause" a résumé Julien Dray jeudi 8 avril sur franceinfo. Le membre du bureau national du Parti socialiste revenait sur les révélations de franceinfo. Le parti de François Bayrou aurait rémunéré une dizaine de ses salariés avec l'enveloppe parlementaires de plusieurs de leurs eurodéputés. Julien Dray s'est défendu de "vouloir commencer une chasse aux sorcières", mais pour lui "il y a une difficulté objective (...) Ces pratiques devraient tomber en désuétude"

Pour Jannick Alimi, rédactrice en chef adjointe au service politique du Parisien-Aujourd’hui en France, cette affaire "gâche la fête""Il y avait une enquête préliminaire mais c'était compliqué de faire la preuve d'emploi fictif" a-t-elle rappelé, "ce qui s'ajoute aujourd'hui, c'est un témoignage". "Il y a l'affaire judiciaire, mais Emmanuel Macron et Édouard Philippe ne vont pas pouvoir faire longtemps l'économie, au moins, d'une mise au point". 

Détricotage en règle pour le ministre de l'Éducation

Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a accordé un entretien au journal Le Parisien jeudi 8 juin. Il y a présenté ses projets et les grandes lignes des mesures qu'il entend mettre en place. Parmi elles : le retour du redoublement ou des rythmes scolaires à la carte. 

"Pour l'instant il y a un nuage de fumée qui a été fait par le ministre de l'Éducation nationale" a dénoncé Julien Dray, "mais je sais qu'il a une vision totalement élitiste du système éducatif : des écoles parking, où l'on prend les meilleurs qu'on protège. (...) Il y aura les bonnes filières, et les mauvaises filières". "La notion libérale va s'appliquer aussi en matière d'éducation" a complété Jean-Christophe Gallien, politologue et communicant. 

Une salle de classe dans une école maternelle de Lingolsheim (Bas-Rhin).
Une salle de classe dans une école maternelle de Lingolsheim (Bas-Rhin). (MAXPPP)