Les informés de franceinfo, France info

Les informés. "Paradise Papers" : "On ne pourra jamais régler le problème des paradis fiscaux"

Mercredi, Les Informés de franceinfo sont revenus sur les "Paradise Papers". Le réalisateur Jean-Jacques Annaud et le patron Bernard Arnault sont notamment impliqués dans des montages financiers complexes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Rafik Smati, président du mouvement Objectif France, était un des invités de l\'émission Les Informés de franceinfo, mercredi 8 novembre sur franceinfo. 
Rafik Smati, président du mouvement Objectif France, était un des invités de l'émission Les Informés de franceinfo, mercredi 8 novembre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Dimanche 5 novembre, le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a révélé les "Paradise Papers", une série de documents confidentiels appartenant principalement à un cabinet d'avocats des Bermudes, Appleby. On y apprend que plusieurs personnalités ont profité des failles de leurs systèmes fiscaux respectifs pour payer moins d'impôts.

Mercredi, les noms du réalisateur Jean-Jacques Annaud et du patron de LVMH Bernard Arnault sont venus s'ajouter à la liste des concernés. Invité de l'émission Les informés de franceinfo, Rafik Smati, président du mouvement de droite Objectif France, estime qu'on "ne pourra jamais régler le problème des paradis fiscaux".

Plutôt lutter contre "les enfers fiscaux"

Pour Rafik Smati, il ne sert à rien de tenter de lutter contre l'optimisation fiscale. "Ce sont des effets pervers de la mondialisation et, effectivement, à chaque fois qu'il y a une crise financière ou autre, on dit : 'Il faut s'occuper des paradis fiscaux'. La réalité, il ne faut pas se mentir, c'est qu'on ne pourra jamais régler le problème des paradis fiscaux." Selon lui, les seules façons d'éviter le développement des paradis fiscaux sont d'éviter "les enfers fiscaux" ou remettre en cause le société libérale actuelle. "Nous sommes en compétition évidemment avec le reste du monde !"

Rafik Smati a également déploré les réactions et les commentaires sur les procédés d'optimisation fiscales mis en place par le patron de LVMH, Bernard Arnault. "Je trouve que le lynchage dont il fait l'objet (...) est extrêmement dangereux. Quand on a la chance d'avoir en France des entrepreneurs du type de Bernard Arnault, qui sont des créateurs d'entreprise (...), des gens qui ont construits des marques, qui contribuent au rayonnement de la France, qui embauchent des dizaines de milliers de personnes en France. Il faut, de mon point de vue, les bichonner mais en tout cas éviter de les lyncher."

Rafik Smati, président du mouvement Objectif France, était un des invités de l\'émission Les Informés de franceinfo, mercredi 8 novembre sur franceinfo. 
Rafik Smati, président du mouvement Objectif France, était un des invités de l'émission Les Informés de franceinfo, mercredi 8 novembre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)