Les informés de franceinfo, France info

Les informés. "Les annonces qui ont été faites sur l’égalité salariale hommes-femmes, c’est de la poudre de perlimpinpin"

Les invités des "Informés de franceinfo" sont notamment revenus, jeudi soir, sur le plan d'attaque en faveur de l'égalité hommes-femmes dévoilé par le gouvernement d'Edouard Philippe.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le politologue, membre de la France insoumise, Thomas Guénolé, le 8 mars 2018.
Le politologue, membre de la France insoumise, Thomas Guénolé, le 8 mars 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, jeudi 8 mars, le gouvernement d'Edouard Philippe a dévoilé son plan d'attaque en faveur de l'égalité hommes-femmes. Ce dernier, qui compte une cinquantaine de mesures, prévoit notamment un renforcement de l'égalité professionnelle. C'est sur ce dernier point que les invités des "Informés de franceinfo" ont pu réagir, jeudi soir.

L'extrait

Est-ce qu’il faut aller plus loin comme certains élus le souhaiteraient ?

Thomas Guénolé : Les annonces qui ont été faites sur l’égalité salariale hommes-femmes, c’est de la poudre de perlimpinpin en réalité. C’est-à-dire que quand c’est pour faciliter les licenciements, il y a urgence et on passe par des ordonnances, parce que vraiment il faut le faire le plus vite possible et puis quand c’est pour l’égalité salariale hommes-femmes, on donne trois ans aux entreprises pour faire un petit effort. Et si au bout de trois ans rien n’a été fait. Attention ! L’inspection du travail imposera, tenez-vous bien, un objectif. Donc c’est le sketch de Coluche : "Attention au bout de trente avertissements, on a un blâme." Donc je trouve que ce n’est pas sérieux.

Les invités

Fatima El Ouasdi, présidente et co-fondatrice de l’association Politiqu’Elles

Thomas Guénolé, politologue membre de la France insoumise et chercheur associé à l’IRIS

Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint au Parisien

Caroline Michel, chef adjointe du service Enquêtes de L’Obs

Le politologue, membre de la France insoumise, Thomas Guénolé, le 8 mars 2018.
Le politologue, membre de la France insoumise, Thomas Guénolé, le 8 mars 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)