franceinfo les informés, France info

Les Informés. "Il serait bien que quelqu’un rappelle à François Bayrou qu’il n’a pas été élu président de la République", demande un soutien d'Emmanuel Macron

"Les informés de franceinfo" sont revenus, mardi soir, sur la polémique autour de François Bayrou, l'échec du Parti socialiste et Jean-Luc Mélenchon. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Bayrou, le 1er juin 2017, à Paris.
François Bayrou, le 1er juin 2017, à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le cas "Bayrou"

La polémique autour de l'appel du garde des Sceaux à un responsable de Radio France n'en finit pas de faire des remous au sein du gouvernement. Après le recadrage du Premier ministre Edouard Philippe, François Bayrou en a remis une couche. "Il serait bien que quelqu'un rappelle à François Bayrou qu'il n'a pas été élu président de la République", a lâché Xavier Alberti, chef d'entreprise et soutien d'Emmanuel Macron, mardi 13 juin dans Les Informés de franceinfo.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Le PS au bout de la route

Le Parti socialiste n'est pas au meilleur de sa forme. Le vocabulaire de ses membres a même viré au morbide et au belliqueux au soir de la déroute du premier tour des élections législatives. "Cela faisait un moment que le label 'gauche' n'avait plus qu'une très vague signification politicienne", a jugé Nicolas Framont, sociologue et enseignant à Paris-Sorbonne, mardi soir sur franceinfo. "Ce sont les derniers soubresauts d'un modèle agonisant", a poursuivi Xavier Alberti, chef d'entreprise et soutien d'Emmanuel Macron.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Mélenchon et le Parti socialiste

L'effondrement du Parti socialiste peut-il profiter à Jean-Luc Mélenchon ? Les invités des Informés de franceinfo ont débattu, mardi soir, sur ce thème. Les dissensions ont été nombreuses. Si pour le sociologue Nicolas Framont, "le score de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle va avoir des conséquences sur le long terme", Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, n'est pas sur la même analyse : "Le score de la présidentielle ne suffira pas à faire de Jean-Luc Mélenchon, l’alpha et l’oméga de la gauche de demain."


FRANCEINFO / RADIOFRANCE

>>> Retrouve l'émission dans son intégralité

François Bayrou, le 1er juin 2017, à Paris.
François Bayrou, le 1er juin 2017, à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)