Les informés de franceinfo, France info

Les informés. "Duel de quinquas" chez Les Républicains, où "le rassemblement ne va pas être simple"

Au lendemain de l'élection de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, Les Informés de franceinfo ont détaillé lundi ses chances de "rassembler" la droite. "Sur l'identitaire, il sera frontal", a prévenu Laurent Bazin, éditorialiste. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJean-Mathieu PerninRadio France

Mis à jour le
publié le

Pupitre de Laurent Wauquiez lors de son alocution, le 10 décembre 2017 à Paris.
Pupitre de Laurent Wauquiez lors de son alocution, le 10 décembre 2017 à Paris. (MAXPPP)

Les Informés de franceinfo recevaient lundi 11 décembre Mathilde Panot, députée La France insoumise de la 10e circonscription du Val-de-Marne, Jean-Félix Acquaviva, député nationaliste de la 2e circonscription de Corse, Laurent Bazin, éditorialiste politique et producteur, François d’Orcival, éditorialiste politique à Valeurs Actuelles, et Yaël Goosz, chef du service Politique de franceinfo.

Les invités ont commenté l'élection de Laurent Wauquiez, la veille, à la tête des Républicains, avec plus de 74% des voix. Arrivera-t-il à rassembler ? Xavier Bertrand, qui a annoncé sa démission sur France 2, lundi, sera-t-il imité par d'autres ? "Le rassemblement ne va pas être simple", a confirmé Laurent Bazin. "On a affaire à un duel de quinquas qui sont en vérité tous dans les starting-blocks pour la prochaine présidentielle et ça vaut pour Xavier Bertrand comme pour Valérie Pécresse", a-t-il développé. 

Il y a un match qui se joue [pour la prochaine présidentielle] et qui va empêcher le rassemblement

Laurent Bazin, éditorialiste politique et producteur

à franceinfo

Pour l'éditorialiste, la stratégie de Laurent Wauquiez est toute autre : "C'est d'aller aux Français et pas au rassemblement des droites ou des personnalités éparses, parce qu'il n'y parviendra pas." Laurent Bazin a par ailleurs prévenu : Laurent Wauquiez ne fera pas évoluer son discours très à droite : "Lui pense que pour aller aux Français, il faut passer notamment par l'identitaire. (...) Sur l'identitaire, il sera frontal", a-t-il conclu. 

Pupitre de Laurent Wauquiez lors de son alocution, le 10 décembre 2017 à Paris.
Pupitre de Laurent Wauquiez lors de son alocution, le 10 décembre 2017 à Paris. (MAXPPP)