Les informés de franceinfo, France info

Les informés. Audiovisuel public : "La télévision ça se fait bien avec des gens qui sont des professionnels de la télévision"

Les invités des Informés de franceinfo sont notamment revenus, mercredi soir, sur le rendez-vous entre la ministre de la Culture Françoise Nyssen et les patrons de l'audiovisuel public, jeudi matin.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le siège de France Télévisions, le 4 septembre 2017, dans le 15e arrondissement de Paris.
Le siège de France Télévisions, le 4 septembre 2017, dans le 15e arrondissement de Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Dans l’audiovisuel public, on ne prend plus que des énarques et des hauts administrateurs qui souvent ne regardaient pas la télé avant", a déclaré, mercredi 20 décembre dans Les informés de franceinfo, André Gattolin. Le sénateur LREM des Hauts-de-Seine, vice-président de la Commission des Affaires européennes et membre de la Commission de la Culture a réagi alors que les patrons de France Télévisions, Radio France, France médias monde et l'Ina ont rendez-vous au ministère de la Culture, jeudi matin. A l'occasion de cette réunion avec la ministre, Françoise Nyssen, ils feront une présentation de pistes communes pour réduire les coûts. Le tout dans un contexte de réductions des crédits pour 2018 dans l'audiovisuel public. "L'ampleur de la purge qui s'annonce" sera grande, a prédit l'économiste Robin Rivaton.

Dans ce contexte, les Informés de franceinfo, sont aussi revenus sur des propositions déjà évoquées dans la presse comme un rapprochement entre France Bleu (Radio France) et France 3 (France Télévisions). "France Bleu, c'est 20 personnes qui travaillent avec leur bite et leur couteau et France 3, c'est une machine de guerre", a lancé Eric Mettout, directeur adjoint de la rédaction de L’Express. Pour André Gattolin, le problème vient plutôt des personnes qui dirigent ces groupes : "La télévision ça se fait bien avec des gens qui sont des professionnels de la télévision." Le sénateur LREM a ainsi prolongé les propos d'Emmanuel Macron, dimanche soir sur France 2, estimant que l'audiovisuel public devait notamment s'adapter aux nouveaux usages des téléspectateurs.

Le siège de France Télévisions, le 4 septembre 2017, dans le 15e arrondissement de Paris.
Le siège de France Télévisions, le 4 septembre 2017, dans le 15e arrondissement de Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)