Les enfants des livres, France info

Les enfants des livres."Quelque part, le soleil brille encore", le témoignage de l'un des derniers survivants de la Shoah

"Les enfants des livres" évoquent cette semaine la Seconde Guerre mondiale. Le roman choisi par Lilou et Alexandre, 16 et 17 ans, s’intitule "Quelque part, le soleil brille encore". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
\"Quelque part le soleil brille encore\", M. Gruenbaum et T. Hasak-Lowy
"Quelque part le soleil brille encore", M. Gruenbaum et T. Hasak-Lowy (EDITIONS DIDIER JEINESSE)

Mercredi 8 mai, nous fêterons le 74e anniversaire de la victoire de la Seconde Guerre mondiale, l'occasion de parler du témoignage de Michael Gruenbaum, l’un des derniers survivants de l’Holocauste et rescapé du camp de Terezin, en Tchécoslovaquie.

Quelque part, le soleil brille encore, de Michael Gruenbaum et Todd Hasak-Lowy, traduit de l’anglais par Faustina Fiore, est paru aux éditions Didier Jeunesse (septembre 2018).

Michael, dit Misha, a 10 ans lorsque les nazis font leur entrée dans Prague

De la fenêtre, il assiste à la défenestration d'un couple. Il ne comprend par leur geste. Peu à peu, les lois anti-juives se succèdent et deviennent de plus en plus brutales. La famille est très vite obligée de vivre dans un ghetto. Le père est fusillé, puis le reste de la famille est envoyé dans le camp de Terezin.

Séparé de sa mère et de sa sœur, Misha est placé dans un dortoir de 40 garçons. La vie au camp s'organise grâce à Franta, un jeune adulte, qui va se charger de veiller sur tous les "Nesharim". Il va les protéger, s'efforcer d'alléger leur peine, leur inculquer la fraternité et leur faire garder espoir, malgré la menace constante de faire partie des prochains convois qui partiront vers les camps de la mort.

Le témoignage dédicace de Michael Gruenbaum

"Au 1,5 million d'enfants juifs tués pendant la Shoah, et en particulier à tous les Nesharim, pas seulement les quelques-uns qui ont survécu, mais à tous les garçons qui ont logé avec moi dans la chambre 7 du bâtiment L417 pendant mes deux ans et demi d'incarcération au camp de Terezin, en Tchécoslovaquie...

Et à notre chef, Francis Maier, dit Franta, qui a surmonté à l’âge de 20 ans des difficultés inimaginables pour devenir le père de 80 garçons turbulents, et leur a appris la survie en forgeant un esprit d'équipe qui perdure encore aujourd'hui."

Le Labo des histoires

Lilou, 16 ans, et Alexandre, 17 ans, sont laborantins au Labo des histoires de  Paris. Le labo des histoires propose des ateliers d’écriture gratuits dans toute la France, pour les jeunes de 9 à 25 ans.

Pour écouter d'autres chroniques des enfants des livres sur la Seconde Guerre Mondiale :

Rester debout, de Fabrice Colin, sur Simone Veil, rescapée de la Shoah

42 jours, de Silène Edgar, fiction sur la Résistance

Quand le monstre naîtra, de Nicolas Michel, les années de guerre vues à travers les yeux d'une enfant.

Sans oublier celle de la semaine dernière sur Le journal d'Anne Frank avec le "Projet Anne Frank" qui est toujours d'actualité, jusqu'au 15 mai, et dont vous pouvez retrouver tous les renseignements en suivant le lien.

Et une autre idée de lecture sur le même thème

Les couleurs du ghetto, d'Aline Sax et Caryl Strzelecki, traduit du néerlandais par Maurice Lomré, éditions la joie de lire (mars 2019)

1940. Varsovie. Le quartier de Misja est transformé en ghetto et en mouroir :

"Cela a commencé par des brimades, des humiliations.
Des gens étaient arrêtés dans la rue,
ils mouraient sous les balles,
ils mouraient sous les coups,
ils mouraient sous les injures,
ils mouraient dans le froid.
Ils mouraient ... tout simplement."

Le jeune homme refuse de se soumettre à cette situation et décide de se révolter avec quelques autres de ses compagnons. Un récit poignant, glaçant et noir, comme les sombres dessins de l'illustrateur. 

\"Les couleurs du ghetto\", d\'A. Sax et C. Strzelecki
"Les couleurs du ghetto", d'A. Sax et C. Strzelecki (EDITIONS LA JOIE DE LIRE)

L'épisode 8 de Ctrl+Alt+Suppr est déjà en ligne !

CTRL + ALT + SUPPR 2019
CTRL + ALT + SUPPR 2019 (CTRL + ALT + SUPPR 2019)

Vous vous souvenez, l'aventure du roman connecté Ctrl+Alt+Suppr  de Bertrand Puard, avait commencé le 15 mars avec la mise en ligne du premier chapître. Depuis ce vendredi 3 mai, vous pouvez lire l'épisode 8 qui est le dernier épisode posté sur le web. Maintenant il va falloir être patient et attendre la version papier qui sera éditée par Casterman, en partenariat avec franceinfo, le 19 juin prochain ! D'ici là, nous aurons l'occasion de nous retrouver encore avec l'auteur pour en parler.

Alexandre, 17 ans, et Anna, 12 ans, tous deux laborantins au Labo des histoires, suivent cette aventure. Et si vous avez raté le début, il n'est pas trop tard, les premiers épisodes sont toujours en ligne et vous pouvez écouter  la première, puis la deuxième chronique des "Enfants des livres", consacrées à Ctrl+Alt+Suppr.

L'histoire

À la mort de sa grand-mère, Zéphyr, 16 ans, se trouve propulsé à la tête d’Arsène, une agence secrète qui lutte contre l’argent sale et les fake news. Il va prendre part à plusieurs missions pour mettre à jour l’influence néfaste d’un immense empire technologique, Ananta, qui diffuse de fausses informations, marchande avec la sphère politique et manipule la pensée des gens.

Pour lire les huit premiers chapitres de ce thriller haletant, rendez-vous sur le site dédié.

Et pour entendre les premières lignes du chapitre 8, "La création d'Ananta", durant la Seconde Guerre mondiale justement, c'est ici :

"CTRL+ALT+SUPPR", Chapitre 8 "La création d'Ananta"
--'--
--'--

\"Quelque part le soleil brille encore\", M. Gruenbaum et T. Hasak-Lowy
"Quelque part le soleil brille encore", M. Gruenbaum et T. Hasak-Lowy (EDITIONS DIDIER JEINESSE)