Les enfants des livres, France info

La "chick lit" version junior : trois livres pour les filles de 10 à 18 ans

Cette semaine dans "Les enfants des livres", un peu de lecture 100% détente pour les vacances, avec trois romans pour les jeunes filles de 10 à 18 ans.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

 Trois romans donc, qui s’inscrivent dans le registre de la "chick lit", expression américaine qu’on pourrait traduire par "littérature de nana" - le terme est apparu voici 20 ans dans le sillage du Journal de Bridget Jones ou de Sex and the City. Il fait  également florès en version ado et pré ado.

La collection Wiz des éditions Albin Michel Jeunesse s’en est fait une spécialité. On recommandera donc par exemple les romans de Meg Cabot, parmi lesquelsHappy End ! , dernier volume de la série Irrésistible – un titre en forme de "spoiler" mais qui n’en est pas vraiment un, la fin heureuse fait partie des canons de la chick lit. Tout s’emmanche pourtant bien mal pour Heather et Cooper ; les préparatifs de leur mariage sont troublés par la mort d’une surveillante de l’université où travaille Heather… Tous les ingrédients du genre sont là, entre amour et humour. A lire à partir de 15 ans.

A partir de 12 ans, une autre maîtresse du genre, l’anglaise Sue Limb, avec par exemple16 ans, Total fiasco . Où l’on retrouve la fraîcheur et le caractère d’une des héroïnes fétiches de l’auteur, Jess Jordan, délicieuse, dotée d’un robuste sens de l’humour et toujours en quête de projets un peu fous. Le choc entre la généreuse candeur de l’adolescence se heurte à une rude réalité : il faut composer avec les autres et avec des événements qu’on ne maîtrise pas toujours, utile leçon de vie quand point l’adolescence. C’est chez Gallimard Jeunesse dans la collection Scripto.

(©)

De la culture générale en douce

Chick lit en VF option junior enfin avec Bienvenue au Cast de Pascale Perrier illustré par Diglee. Excellente série dont le tome trois vient de paraître. Théâtre des opérations une école de comédie musicale, ambiance Fame  ; ressorts dramatiques : l’amour toujours, les grandes amitiés et les petites trahisons. Mais c’est avant tout par son traitement que la série convainc, avec un mélange de registres très réussi – le journal intime, l’illustration commentée ou pas, les encadrés qui, sur un ton badin, en profitent pour livrer en douce quelques fondamentaux de culture générale, le tout parsemé de quelques incursions dans la langue de Shakespeare. Ce Bienvenue au Cast aux couleurs acidulées cache un jeu plus subtil que le laissent deviner les couleurs girly de ses couvertures. C’est chez Rageot, à partir de 10 ans.

(©)