Les enfants des livres, France info

Chapeau, le lion !

Un chat, un lion, un âne et des auteurs phare de l'édition jeunesse anglaise sont aujourd'hui les stars des Enfants des Livres, avec quatre albums tendresse pour les 3 ans et plus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Un petit âne qui se rêve en fier étalon. C'est le point de
départ du Petit âne de Venise, de Michael Morpurgo – deux millions d'exemplaires
au compteur tout de même pour l'ensemble de son œuvre traduite en français. Histoire
de l'alliance improbable entre un âne et la fille d'un doge, lequel n'imagine
pas une seconde que sa noble progéniture puisse s'enticher d'une bestiole aussi
triviale. Centre de gravité de l'histoire, la place Saint-Marc, à Venise, son
palais des Doges donc, ses statues représentant des chevaux dorés, et le
célèbre campanile qui s'effondra une nuit de 1902. C'est à partir de ces
ingrédients que Michaël Morpurgo a bâti ce conte qui met en lumière les notions
de beauté intérieure et de respect de la différence. Il est illustré par Helen
Stephens et publié par Gallimard Jeunesse à partir de 4 ans.

Toujours sous le pinceau d'Helen Stephens , un lion, et un
schéma narratif à peu près identique mais un registre plus comique. Un lion qui
débarque un jour à l'improviste dans un petit village, avec pour seul projet de
s'acheter un chapeau. Peur bleue des habitants, qui le chassent ; il
trouve refuge chez une petite fille, Iris, qui suppose que ses parents risquent
fort de mal réagir. Question : Comment cacher un lion ? C'est le
titre de cet album accessible dès l'âge de 3 ans. Un hymne tendre et drôle à la
tolérance et la confiance en l'autre même s'il est différent. Le pinceau de l'anglaise
Helen Stephens évoque celui d'un autre célèbre illustrateur anglais, Tony Ross,
et l'humour est tout aussi décapant. C'est un Album Casterman.

Tony Ross justement, auteur notamment de la série Petite
Princesse, il nous revient chez Gallimard Jeunesse avec un autre félin, d'apparence
moins effrayant encore que. Titre de l'album Quel fichu chat ! Ce chat, c'est
Suzy, qu'on accuse généralement de tous les maux, pour la bonne raison qu'elle
en est quasiment toujours responsable ; les amateurs de chats souriront –
ou pas – à l'évocation des canapés transformés en grattoirs et des poils de
chats généreusement déposés dans toute la maison. Autant dire que Suzy passe un
temps non négligeable à se faire réprimander. Jusqu'au jour où elle tombe mystérieusement
malade. La fin de l'histoire dévoilera une nouvelle ruse féline et, en
filigrane, un message aux enfants : ce n'est pas parce que les parents
vous grondent quand vous faites des bêtises qu'ils ne vous aiment pas. C'est de
nouveau chez Gallimard Jeunesse à partir de 4 ans.

 

(©)