Énergie : la bombe à retardement ? Les débats de l'éco du 2 octobre

écouter (18min)

Tous les samedis, deux économistes débattent autour des sujets qui marquent l’actualité économique et sociale. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Emmanuel Cugny reçoit cette semaine Nathalie Chusseau, membre associée à la Chaire Transition Economique, Transition Démographique de l'Institut Louis Bachelier, et Patrice Geoffron, directeur du Centre de géopolitique de l'énergie et des matières premières, professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine.

Flambée des prix de l'énergie : jusqu'où ?

L'envolée des prix de l'énergie est une "bombe à retardement", estiment les associations d'aide aux plus démunis mais aussi les syndicats, qui craignent une explosion de la précarité énergétique. Près de 60% d'augmentation du prix du gaz depuis le début de l’année, et l'électricité n’est pas en reste. Quant au carburant, les prix s’envolent également à la pompe.

La fiscalité, nouvelle invitée de la campagne présidentielle ?

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé cette semaine un "bouclier tarifaire", avec le blocage du tarif réglementé du gaz jusqu'en avril et la limitation de la hausse de l'électricité. Le chef du gouvernement répond ainsi comme d'autres pays européens à la flambée des prix de l'énergie. Le bouclier fonctionnera jusqu'en avril, c'est-à-dire jusqu'à l'élection présidentielle. Les augmentations, ce sera pour après, dénoncent les oppositions.