Les choix de France Info, France info

VIDEO. L'antispécisme : un nouveau combat pour l'égalité ?

Depuis plusieurs mois, plusieurs mouvements animalistes, dont les antispécistes, revendiquent un nouveau statut juridique pour les animaux.

FRANCEINFO

Après les récentes vidéos de l'association L214 sur les actes de maltraitance et de barbarie dans des abattoirs français, plusieurs mouvements animalistes revendiquent un nouveau statut juridique pour les animaux.

Parmi eux, l'antispécisme, une philosophie qui a émergé dans les années 1970 et popularisée par l'Australien Peter Singer, titulaire de la chaire d'éthique à l'université de Princeton, aux Etats-Unis. 

Une considération morale et éthique

Dans son livre La Libération animale, Peter Singer plaide pour l'égalité des êtres vivants, dès lors qu'ils peuvent ressentir de la souffrance et qu'ils sont doués de sensibilité. Une considération morale et éthique reprise par le Pacte (Parti antispéciste citoyen pour la transparence et l'éthique) : "L'antispécisme, c'est refuser de considérer l'espèce comme un critère pertinent de discrimination morale", explique le fondateur du parti à franceinfo. "C'est une pensée qui combat l'anthropocentrisme, qui considère que l'humain est supérieur aux autres êtres vivants".

Pour ses opposants, l'antispécisme est une façon de "dévaloriser l'humanité". Progrès ou régression, cette pensée a déjà trouvé un écho en France. Plusieurs candidats à la présidentielle s'emparent de la question du bien-être animal. Marine Le Pen propose une "police de protection animale", Jean-Luc Mélenchon souhaite végétaliser l'alimentation, tandis que Nicolas Dupont-Aignan veut créer un cahier des charges "draconien" pour les abattoirs français.

Des membres de l\'association de protection des animaux Peta, lors d\'une manifestation le 27 janvier 2007 à Rennes.
Des membres de l'association de protection des animaux Peta, lors d'une manifestation le 27 janvier 2007 à Rennes. (DAVID ADEMAS / AFP)