Cet article date de plus de dix ans.

Erik Orsenna : "Au Sahel, 400 000 enfants sont en péril de mort"

écouter
Au Sahel, la famine fait des ravages. Selon l'UNICEF, 400.000 enfants sont directement menacés. L'écrivain Erik Orsenna rentre du Niger, un des pays les plus touchés. Il lance un appel à l'aide.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Erik Orsenna est membre du comité de parrainage de l'UNICEF. Pour les Nations Unies, il a passé plusieurs jours au Sahel, à la rencontre des Nigeriens touchés par la famine et de ceux qui les soignent. Les causes de la famine sont multiples : de mauvaises récoltes, une natalité élevée, mais aussi les conflits qui secouent la région. L'académicien décrit "des enfants pesés dans de petits maillots suspendus à un crochet, de toutes petites choses aux bras minuscules, les joues émaciées, les yeux fiévreux (...) Cela m'a serré le cœur ".

Selon Erik Orsenna, le Niger a les outils pour lutter contre cette famine mais le pays a besoin d'aide, dans l'immédiat et à long terme.

Plus d'informations sur le site de l'UNICEF.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.