Cet article date de plus de neuf ans.

Dustin Hoffman : "Entre l'échec et le succès, il n'y a qu'un millimètre"

écouter
Dustin Hoffman est l'une des plus grandes stars d'Hollywood. Il a triomphé dans "Tootsie", "Rain man", "Little big man", "Le lauréat"... A 75 ans, l'acteur passe pour la première fois derrière la caméra. Son film "Quartet" sort mercredi 3 avril en France. Dustin Hoffman se confie sur France Info.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Pour sa première réalisation Dustin Hoffman a choisi d'adapter
une pièce britannique. Il raconte la vie d'une maison de retraite dont les
pensionnaires sont tous d'anciens chanteurs d'opéra ou d'anciens musiciens. Ils
ont choisi de finir leur vie ensemble, parmi les souvenirs de leurs succès
passés. Un film touchant et drôle, dont les héros sont pleins de vitalité
malgré leur âge.

C'est ainsi que Dustin Hoffman conçoit cette période de la
vie : "Le terme "personnes âgées" est souvent péjoratif,
pourtant j'ai 75 ans et probablement 10 ans de plus que la vieillesse standard et
je n'y pense pas en ces termes.
"

Mais "de temps à temps le passé se rappelle à nos bons
souvenirs
", explique Dustin Hoffman au travers d'une anecdote. Récemment
dans un aéroport, il se prépare pour passer les contrôles de sécurité. Il s'apprête
à enlever ses chaussures quand l'agent de sécurité lui dit : "vous
pouvez garder vos chaussures
". Dustin Hoffman s'en étonne et l'agent lui
montre un panneau et lui explique : "Si vous avez 75 ans ou plus
vous pouvez les garder
". Un souvenir qu'il "n'est pas près d'oublier. "

Sa première expérience de réalisateur

Quartet n'est pas tout à fait la première expérience de
Dustin Hoffman derrière la caméra. Il y a 35 ans, il a fait une première
tentative avec Straight Time . "J'avais tout préparé la réalisation, la
distribution, puis au début du tournage j'ai vu que l'on n'avait pas de
moniteur. C'est le petit doigt derrière lequel je me suis caché et j'ai
abandonné.
"

Il le regrette : "Il y a souvent une chose dans
notre vie que nous avons attendue trop longtemps avant de la faire. Quand on la
fait, enfin, on se demande pourquoi on a attendu si longtemps. C'est mon
histoire personnelle. Je me suis sabordé. Chacun a son démon.
"

La peur de l'échec

Après plusieurs années de carrière, Dustin Hoffman a
toujours peur d'échouer. "Statistiquement, on a plus de chances d'échouer
que de réussir. Cette angoisse je l'ai connue et je crois que bien souvent elle
a tendance être paralysante pour beaucoup d'esprits créateurs.
"

La célébrité n'arrange rien à la peur de l'échec. "Quand
on commence à être célèbre, on commence à voir ce que le public attend et donc
on lui sert la soupe. C'est cela qui est le plus gros danger, parce qu'on est
un peu complaisant. La ligne de démarcation entre l'échec et le succès doit être
la plus fine possible. Le succès se mesure au millimètre.
"

Trop perfectionniste ?

Dustin Hoffman a la réputation d'être un acteur exigeant, voire
pointilleux selon certains réalisateurs. Qu'en pense-t-il maintenant qu'il est
passé de l'autre côté de la caméra ? "Il n'y a pas une seule façon
de tourner une scène. Il faut se servir de l'individualité de chaque acteur
pour qu'il crée sa propre peinture du personnage. Dire de quelqu'un qu'il est
perfectionniste c'est plutôt un compliment.
"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.