Cet article date de plus de neuf ans.

David Grossman : " Les mots sont la seule arme que je possède"

écouter (10min)
L'écrivain israélien publie son nouveau livre. Invité des choix de France info, il lance aussi un appel à tous les écrivains combattants de la paix.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Dans son nouveau livre, Tombé hors du temps , paru au Seuil, David Grossman imagine la longue marche de parents qui ont tous perdu un enfant. L'écrivain parle d'expérience : il a lui même perdu son fils Uri, pendant la guerre du Liban en 2006. Pour lui "le meilleur moyen de faire face à cette perte, c'est l'écriture".

Ce militant de la paix s'inquiète de la menace nucléaire iranienne mais estime qu'une frappe préventive menée par Israel serait une "catastrophe".

Avec l'Algérien Boualem Sansal, David Grossman tend la main aux écrivains du monde entier. Il les encourage à dénoncer les violations des droits de l'homme, comme un "cri d'alarme": " Les mots sont la seule arme que je possède."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.