Cet article date de plus de dix ans.

Les banlieues feront-elles l'élection présidentielle?

écouter (10min)
Aujourd'hui commence une campagne de sensibilisation pour inciter les jeunes des quartiers sensibles à s'inscrire sur les listes électorales. Quelle est la place de ces jeunes dans la course à la présidentielle? Sont-ils mobilisés? Comment amener la politique dans les banlieues?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le collectif AC Le Feu est à l'origine de cette campagne. Julie Marie-Lecomte s'est rendu pour France Info à son lancement officiel.

Céline Braconnier est maître de conférence à l'université de Cergy Pontoise et spécialiste des comportements électoraux.

Elle considère dans les banlieues, le rapport à la politique est marqué par la distance. Si l'élection de 2007 avait été exceptionnelle en terme de mobilisation, c'est grâce notamment aux associations qui se sont emparé du sujet, et à leur relais important dans les médias.

L'abstention est très forte dans les banlieues, elle est le signe d'un désenchantement total et d'un repli sur la sphère privée. Certains jeunes n'attendent plus rien de la politique. La conséquence première : ce sont les plus privilégiés qui s'emparent des urnes.

Les 18-24 ans ne représentent que 11% de la population, c'est la plus petite tranche générationnelle. Il est donc indispensable de se mobiliser s'ils veulent peser dans la campagne qui s'amorce dans quelques semaines.

 

Pour plus d'informations : le site internet du collectif AC le feu

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.