Cet article date de plus de neuf ans.

"L'inconnu du lac", d'Alain Guiraudie: un thriller gay

écouter
"L'inconnu du lac" d'Alain Guiraudie a fait parler de lui au dernier Festival de Cannes où il a remporté le Prix de la Mise en scène dans la section "Un Certain Regard". Un film qui nous emmène dans un milieu assez particulier.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

L'inconnu du lac est une sorte de huis clos à
ciel ouvert dont le cadre est un lac, dans le sud-est de la France. C'est l'été
des hommes, seuls, bronzent, s'observent, se frôlent et parfois se mélangent. Nous
sommes sur un lieu de rencontre homosexuelle en pleine nature. Un lieu de
drague, donc, avec ses codes, ses désirs et ses intrigues.

Cet environnement est d'abord montré comme une sorte d'éden solaire : le
ciel est bleu, la nature idyllique. Puis, petit à petit, un climat plus noir
s'instaure. Le personnage principal découvre que l'homme qu'il désire est sans
doute un meurtrier, mais malgré cela, il va vivre avec lui une passion
dangereuse. Un amour à mort avec en toile de fond une intrigue policière.

Pour un certain public

L'inconnu du lac est interdit aux moins de 16
ans car on y voit des scènes de sexe crues, comme dans La vie
d'Adèle
, d'Abdellatif Kechiche, la Palme d'Or qui montre des ébats
explicites.

Ce n'est pas un film pour choquer. "On a tendance au
cinéma à voir d'un côté la grandeur des sentiments, de l'autre la trivialité du
sexe dans deux cinémas qui s'opposent. Moi je ne voulais pas faire de la
pornographie, mais l'idée était de réunir les deux. Le sexe fait partie de l'amour
et ce sont des choses qui peuvent être très belles
", explique Alain
Guiraudie.

Au premier regard on pense à un thriller noir, fantastique,
et donc gay, souvent très drôle voire burlesque. Pourtant, il y a une dimension
politique. Alain Guiraudie nous parle du rapport consumériste au sexe à la
jouissance et ce n'est pas forcément très politiquement correct.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.