Vrai ou faux
Y aura-t-il bientôt une "loi Mbappé" pour une réduction fiscale à Madrid ?

Alors que le capitaine de l'équipe de France vient de signer au Real Madrid, les internautes assurent sur les réseaux sociaux qu'il va bénéficier d'une loi spécialement inventée pour lui. Un règlement doit bien être voté à Madrid mais il n'a pas été créé spécialement pour lui.
Article rédigé par Lise Roos-Weil
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le capitaine des Bleus, Kylian Mbappé, a signé pour cinq saisons au Real Madrid, le 3 juin 2024. (FRANCK FIFE / AFP)

À peine arrivé au Real Madrid et déjà une loi à son nom ? Alors que Kylian Mbappé vient de signer au club de la capitale espagnole, sur les réseaux sociaux, certains internautes assurent que le joueur va pouvoir bénéficier d'un avantage fiscal grâce à une loi spécialement inventée pour lui, la "loi Mbappé". C'est vrai ou c'est faux ?


C'est vrai, il y a bien une loi en discussion. Le texte ne s'appelle pas officiellement "loi Mbappé", mais en Espagne, tous les médias et les observateurs l'appellent comme ça. La présidente de la Communauté de Madrid, Isabel Diaz Ayuso, propose ce nouveau règlement pour attirer les investisseurs étrangers. En Espagne, il existe un impôt national et un impôt régional. L'idée du texte est de supprimer l'impôt régional à Madrid, pour les étrangers qui viennent d'emménager dans la capitale, à condition qu'ils investissent dans l'économie locale et pour au moins six ans, comme le précise la proposition de règlement. Le texte n'est pas encore voté mais il pourrait être adopté dans les prochaines semaines.

Une déduction fiscale pour les étrangers aux revenus élevés

Pourquoi surnommer cette loi du nom du joueur ? Tout simplement parce que sa ratification coïncide avec l'arrivée du joueur au Real Madrid. Par ailleurs, le texte vise des étrangers aux revenus supérieurs à 300 000 euros par an et qui viennent d'emménager à Madrid. On pense donc rapidement aux footballeurs et bien sûr à Kylian Mbappé. Mais en réalité, le texte était dans les tuyaux depuis plus d'un an. L'année dernière, il n'a pas été approuvé par les élus de la Communauté de Madrid, les partisans de Vox avaient voté contre. Mais depuis les dernières élections locales, le parti conservateur, le PP, qui soutient le texte, est majoritaire. Il devrait donc logiquement être adopté.

Ce n'est pas la première fois qu'une loi est surnommée du nom d'un joueur de football. En 2005, deux ans après l'arrivée au Real Madrid de David Beckham, la loi "Beckham" est entrée en vigueur. Depuis cette date, et sous certaines conditions, les étrangers qui s'installent en Espagne paient un impôt forfaitaire, fixé à 24%. Encore une fois, et malgré ce que laisse penser le surnom de la loi, elle ne profite pas seulement aux footballeurs mais à tous les étrangers qui viennent d'emménager en Espagne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.