Vrai ou faux
Paris 2024 : les organisateurs ont-ils vraiment publié un plan détaillé des autoroutes fermées pendant les Jeux olympiques ?

Un plan de circulation pendant les Jeux olympiques circule sur les réseaux sociaux. D'après ce message, plusieurs autoroutes d'Île-de-France seront entièrement fermées à la circulation pendant l'événement. C'est un faux communiqué, un faux plan de circulation.
Article rédigé par Lise Roos-Weil
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des véhicules empruntent l'autoroute A1 dans le secteur de Saint-Denis, le 25 mars 2024. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

La carte circule, lundi 17 juin, sur les réseaux sociaux, accompagnée d'un message d'alerte : "Avis important : fermeture des routes en Ile-de-France pendant les JO 2024". Sur la carte, une grande partie du périphérique, de l'A1 ou encore de l'A13 apparaît en rouge vif. D'après le message, ces axes seront entièrement fermés à la circulation pendant l'événement. Le message est présenté comme un communiqué officiel de l'organisateur, Paris 2024. Même la fédération des taxis indépendants parisiens le partage. Vrai ou faux ?

Un faux plan de circulation


C'est un faux communiqué, un faux plan de circulation pendant les Jeux olympiques. On ne connaît pas son origine mais, en regardant bien, plusieurs détails interpellent. Le message renvoie vers le site internet jeux2024.fr. Or, ce site n'existe pas. Il y a aussi des incohérences dans le texte.

Les restrictions de circulation sont détaillées sur le site de la préfecture et sur anticiperlesjeux.gouv.fr. Il est bien expliqué qu'il y aura, pendant la compétition, des "voies olympiques" sur différents axes d'Île-de-France, à partir du 15 juillet. Une partie de l'A1, de l'A4, de l'A12, de l'A13, du boulevard périphériques et du boulevard circulaire ainsi que certains axes parisiens sont concernés. Sur ces routes, une voie sera réservée aux personnes accréditées (sportifs, journalistes, bénévoles ou organisateurs) mais aussi aux taxis et aux véhicules de secours. L'objectif est de leur faciliter la circulation. Mais ces axes ne seront donc pas entièrement fermés à la circulation. Il restera des voies disponibles pour les autres véhicules.

Avec les "voies olympiques", une seule voie réservée aux véhicule accrédités

Il y aura par ailleurs des "zones de sécurité" aux abords des sites de compétition, mais pour une durée limitée chaque et cela ne concerna pas de gros axes routiers . En zone rouge notamment, la circulation sera coupée sur certaines routes chaque jour de compétition, pour quelques heures, comme le précise la mairie de Paris. Dans les zones bleu, les voitures autorisées à circuler seront filtrées. Les personnes habitant ou travaillant dans ces zones réglementées doivent se procurer un "Pass Jeux" pour être autorisées à circuler.

L'organisateur Paris 2024 a réagi après la publication de ce faux plan de circulation pendant les Jeux olympiques. "Paris 2024 n'est pas à l’origine des contenus qui sont diffusés, et dénonce avec force cette usurpation", peut-on lire dans un communiqué. L'événement est "la cible de nombreuses campagnes de désinformation". Des messages et des vidéos trompeuses circulent régulièrement. Le rôle de la Russie dans ces campagnes de désinformation a été pointé du doigt dans un récent rapport. Viser un événement mondial, capable de ternir l'image de la France, n'est pas étonnant. "Paris 2024 continuera de surveiller, en lien avec les autorités compétentes, la véracité des informations qui circulent au sujet de l’événement et de son organisation", prévient l'organisateur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.