Vrai ou faux
Greta Thunberg a-t-elle recommandé de passer à des missiles biodégradables et à des grenades vegans ?

Sur les réseaux sociaux, une vidéo de la militante pour le climat Greta Thunberg lui fait dire, en pleine guerre entre Israël et le Hamas, qu'il faut passer à des "armes durables". Mais la vidéo est fausse.
Article rédigé par Armêl Balogog
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 100 min
L'activiste suédoise Greta Thunberg lors d'une manifestation à Londres (Royaume-Uni) le 19 octobre 2023 (ANDY RAIN / EPA)

C'est une vidéo qui circule depuis deux semaines sur les réseaux sociaux, en pleine guerre entre Israël et le Hamas. On y voit la jeune activiste pour le climat Greta Thunberg répondre à une interview télévisée en anglais. Elle semble dire que "la guerre est toujours mauvaise, en particulier pour la planète", que l'on "doit passer à des chars et des armes durables", utiliser des "missiles biodégradables" et des "grenades vegans". Mais Greta Thunberg n'a jamais dit ça.

Un deepfake de Greta Thunberg

Il s'agit d'un deepfake, une vidéo modifiée à l'aide d'une intelligence artificielle. Sur les images on peut voir le logo de la BBC, et le nom de l'émission dans laquelle elle est invitée apparaît en arrière-plan, "The One Show". En recherchant le nom de cette émission et le nom de Greta Thunberg sur un moteur de recherche, il est possible de retrouver la vidéo originale de la jeune Suédoise, une interview donnée en novembre 2022 à la BBC dans laquelle elle raconte comment elle s'est sensibilisée au réchauffement climatique et comment elle est devenue activiste.

Un internaute a donc repris les images de cette entrevue, a reproduit la voix de la militante pour lui faire dire d'autres mots et a adapté les mouvements de sa bouche pour les faire correspondre à ces mots-là.

L'auteur du deepfake est le compte Snicklink, un compte allemand qui se présente comme un "comédien de la conspiration", suivi par plusieurs dizaines de personnes sur le réseau social X, anciennement Twitter. Il détourne régulièrement des vidéos et des images de façon humoristique. À chaque fois, il écrit en bas à droite qu'il s'agit d'une "satire", mais de nombreux internautes n'ont pas vu ce message et ont cru que Greta Thunberg avait réellement encouragé à passer à des missiles biodégradables et des grenades vegans pour faire la guerre. D'autres internautes, n'y croyant pas, ont aussi fait circuler la vidéo en la jugeant tout de même bien faite, drôle et crédible, ce qui a contribué à sa diffusion et à faire tomber d'autres personnes dans le panneau.

La militante est souvent la cible de moqueries et de fausses informations

C'est d'autant plus crédible que de nombreuses fausses informations circulent sur la militante pour le climat depuis son discours à l'ONU de 2019 dans lequel elle a déploré l'inaction climatiques des dirigeants de ce monde. Elle a été accusée de ne pas écrire elle-même ses tweets, d'être manipulée par ses parents, ou encore d' avoir fait semblant d'être interpellée en Allemagne en janvier 2023. 

Mais cette vidéo satirique arrive aussi à un moment particulier. Elle a été publiée seulement quelques heures après que Greta Thunberg a posté sur X un message qui n'a pas plu à de nombreux internautes, notamment à ceux qui soutiennent les opérations militaires d'Israël sur la bande de Gaza en réaction à l'attaque terroriste du Hamas du 7 octobre dernier. Elle a publié une photo d'elle avec une pancarte "Stand with Gaza", un slogan utilisé par ceux qui soutiennent la population de Gaza qui vit sous les bombardements israéliens.

L'affichage de cette position a relancé ceux qui aiment se moquer d'elle et déformer ses propos. Un faux compte Twitter de l'activiste lui fait même dire qu'Israël est un État terroriste, ce qu'elle n'a jamais dit non plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.