Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Un jeune Français sur cinq a-t-il du mal à lire un programme de cinéma, comme l'affirme François-Xavier Bellamy ?

L'eurodéputé Les Républicains a utilisé cette statistique pour dénoncer la volonté d'Emmanuel Macron de renforcer l'enseignement de la langue arabe à l'école. 

François-Xavier Bellamy, invité de Radio France le 11 octobre 2020.
François-Xavier Bellamy, invité de Radio France le 11 octobre 2020. (FRANCEINTER / RADIOFRANCE)

Dans son discours sur le séparatisme, Emmanuel Macron a déclaré vouloir "enseigner davantage la langue arabe à l'école". Une proposition qui a fait réagir le député européen LR, François-Xavier Bellamy, interrogé dimanche 11 octobre, par franceinfo, France Inter et Le Monde"La vraie réponse à ce séparatisme, c'est de nouveau d'enseigner le français à tous les enfants de France", a-t-il estimé. "Quand vous avez un jeune français sur cinq, à 18 ans - c'est la statistique officielle, celle qui est réalisée à l'occasion de la journée de défense et citoyenneté - qui a du mal à déchiffrer un programme de cinéma, je suis désolée c'est un drame majeur", a argumenté François-Xavier Bellamy. Cette statistique existe bien.

Un jeune sur dix avec des difficultés de lecture

La statistique évoquée par François-Xavier Bellamy correspond à un petit test de français que subissent chaque année des jeunes de 16 à 25 ans lors de la journée Défense et citoyenneté (journée obligatoire pour tous les jeunes instaurée sous Jacques Chirac). En 2019, sur près de 500 000 jeunes ayant effectué cette journée, le ministère de la Jeunesse rapporte en effet qu'un jeune français sur dix affiche des difficultés de lecture.

Dans le détail, on s'aperçoit qu'une épreuve en particulier leur a posé problème : préveler des informations dans un programme de cinéma. Cette épreuve, nommée, "épreuve de compréhension complexe" a été réussie par la grande majorité des jeunes, mais un peu plus de 20% ont à l'inverse peiné face à elle. Les jeunes ayant eu du mal à déchiffrer ce programme de cinéma se trouvent dans les catégories "lecteur médiocre", "lecteur avec de très faibles capacités de lecture" ou "lecteur avec des difficultés sévères".

Attention toutefois, cette étude montre également que les performances en lecture progressent avec le niveau d'étude. Ainsi, ce sont surtout les jeunes n'ayant pas dépassé le niveau collège qui affichent des difficultés de lectures plus importantes.

François-Xavier Bellamy, invité de Radio France le 11 octobre 2020.
François-Xavier Bellamy, invité de Radio France le 11 octobre 2020. (FRANCEINTER / RADIOFRANCE)