Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Tous les pays sont-ils, comme la France, menacés par le "plafond de verre" vaccinal, comme l'affirme Gabriel Attal ?

Alors que la France constate une stagnation, voire une baisse, du rythme de la campagne vaccinale contre le Covid-19, le porte-parole du gouvernement assure que tous les pays connaissent le même sort. Des pays continuent pourtant de vacciner à un rythme croissant.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un centre de vaccination à Bordeaux (Gironde), le 18 mai 2021.
Un centre de vaccination à Bordeaux (Gironde), le 18 mai 2021. (FABIEN PALLUEAU / NURPHOTO / AFP)

L'effrondrement de la vaccination, "on le constate partout". Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, interrogé jeudi 1er juillet, sur LCI, a affirmé que la menace du "plafond de verre" vaccinal était loin de ne concerner que la France. "Dans tous les pays qui vaccinent, à partir d'un certain moment, on voit qu'il devient plus difficile d'aller convaincre des personnes qui ne se sont pas encore faites vaccinées", a-t-il assuré. Le rythme de la vaccination marque en effet le pas dans la plupart des pays, mais certains Etats ne connaissent pas encore cette évolution inquiétante, contrairement à ce qu'assure Gabriel Attal.

Un "tassement" même en Israël

Au 6 juillet, un peu plus de 50% de Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid, mais le rythme des vaccinations a considérablement ralenti. Chaque jour, on vaccine deux fois moins qu'au mois de mai, comme l'a rappelé le Premier ministre Jean Castex. Mais ce tassement de la vaccination est également observé chez des très bons élèves de la vaccination. En Israël, où l'on a commencé à vacciner très tôt, le rythme des injections s'est aussi effondré, comme on peut le constater sur le site Our World In Data. Le pays avait réussi à vacciner la moitié de sa population en seulement deux mois, si bien qu'aujourd'hui 65% des Israéliens ont reçu au moins une injection. Mais cela se gate depuis plusieurs semaines. Entre le 1er juin et le 1er juillet, la part de primo-vaccinés n'a augmenté que de 2 points, alors qu'elle bondissait de 19 points d'un mois sur l'autre en février. D'ailleurs, le pays a resserré la vis. Fin juin, le masque est redevenu obligatoire dans le pays.

Cette perte de vitesse est aussi constatée aux Etats Unis où le rythme de la vaccination se tasse depuis le mois de mai. Des Etats américains renoncent même à leurs commandes de vaccins.

La Belgique toujours au top

Mais il y a des contre-exemples, comme la Belgique. A ce jour, en tout cas, on ne constate toujours pas d'infléchissement de la vaccination dans ce pays, bien au contraire. Le nombre de Belges ayant reçu au moins une dose augmente de mois en mois. Il suffit de regarder la courbe des vaccinations. Elle continue de grimper de manière rectiligne. Rien que de juin à juillet, on est passé de 41% de Belges ayant reçu au moins une injection à 62%, soit 20 points de plus en un mois. C'était 14 points de plus le mois précédent.

Conclusion : la France n'est pas la seule à être menacée par le "plafond de verre", mais attention, on trouve bien des pays qui ne connaissent pas encore, à ce jour, cette évolution préoccupante.

Un centre de vaccination à Bordeaux (Gironde), le 18 mai 2021.
Un centre de vaccination à Bordeaux (Gironde), le 18 mai 2021. (FABIEN PALLUEAU / NURPHOTO / AFP)