Le vrai du faux, France info

Dîners clandestins : le lieu de la soirée révélée par M6 était facilement identifiable

 Lors d'un reportage sur M6, l'organisateur de ces soirées affirment que des ministres se rendent dans des restaurants clandestins depuis le début de la pandémie. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Capture écran du reportage diffusé par M6. 
Capture écran du reportage diffusé par M6.  (CAPTURE ECRAN TWITTER)

C'est une vidéo très virale depuis dimanche 4 avril. Un extrait du journal de la chaîne M6 montre en caméra cachée un dîner récent dans un restaurant clandestin. Les convives n'ont pas de masques et ne respectent pas les distances de sécurité entre eux. La chaîne dit avoir contacté l’organisateur, un collectionneur d’art d’après eux, qui assume totalement ces soirées : "J'ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres", affirme anonymement cette personne. La cellule Vrai du Faux a pu retrouver le lieu ou ces soirées ont été organisées.

"De l'humour", selon l'avocat de Pierre-Jean Chalencon 

L'organisateur présumé est Pierre-Jean Chalençon, ancien animateur de l'émission "Affaire conclue", qu'il avait quittée après avoir posé en photo avec Dieudonné lors de l'anniversaire de Jean-Marie le Pen. Son avocat a reconnu implicitement qu'il est bien la personne interviewée par M6 dans ce reportage puisque dans un communiqué, il affirme que son client faisait de "l'humour" lorsqu'il affirmait que des ministres étaient venus à sa table. Cependant, le procureur de la République de Paris a annoncé dès dimanche soir ouvrir une enquête pour "mise en danger d'autrui et de travail dissimulé". 

franceinfo avait pu identifier Pierre-Jean Chalençon dès dimanche soir. D'après les images diffusées par M6, on pouvait identifier assez facilement le Palais Vivienne, dont il est le propriétaire. Cet hôtel particulier parisien est privatisable et peut recevoir jusqu'à 250 personnes d'après sa présentation sur son site internet. Des photos des salons sont également en ligne. Si on compare avec le reportage, on reconnaît clairement l’endroit avec des signes distinctifs très particuliers, notamment une immense tapisserie bleue de Napoléon, des dorures en forme de têtes d’animaux au-dessus des portes et une toile représentant le portrait d'un homme.

Sur les côtés, les deux captures écran du reportage de M6. Au milieu, la photo présente sur le site du Palais Vivienne. On reconnait aisement la tapisserie avec Napoléon et le portrait peint d\'un homme chauve. 
Sur les côtés, les deux captures écran du reportage de M6. Au milieu, la photo présente sur le site du Palais Vivienne. On reconnait aisement la tapisserie avec Napoléon et le portrait peint d'un homme chauve.  (CAPTURE ECRAN)

Ces indices laissaient déjà assez peu de place au doute. Pour le lever complètement, il suffisait d'aller sur les réseaux sociaux. Pierre-Jean Chalençon apparaît à de nombreuses reprises sur des photos du chef Christophe Leroy pour faire la promotion de ses dîners. Par exemple sur Instagram, on pouvait lire qu'un repas était prévu pour Pâques ou le 1er avril. Sur Facebook, le chef Christophe Leroy avait laissé en ligne dimanche soir le menu du 11 mars, qui proposait homard et Saint-Jacques. Ces posts ont tous été supprimé depuis. 

Capture écran d\'un post de Christophe Leroy qui annonce le menu au Palais Vivienne pour le 11 mars. 
Capture écran d'un post de Christophe Leroy qui annonce le menu au Palais Vivienne pour le 11 mars.  (CAPTURE ECRAN FACEBOOK)


 

Capture écran du reportage diffusé par M6. 
Capture écran du reportage diffusé par M6.  (CAPTURE ECRAN TWITTER)