Cet article date de plus de sept ans.

Pierre Moscovici : "La France est championne d'Europe des dépenses publiques"

écouter (5min)
"On a quand même le taux de dépenses publiques le plus élevé d'Europe et y compris parmi les pays les plus industrialisés". d'après le futur commissaire européen à l'Economie. Vrai ou faux ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Pierre Moscovici affirme que la France a le plus fort taux de dépenses publiques en Europe © Maxppp)

Les derniers chiffres annuels d'Eurostat sont formels, c'est le Danemark qui arrive en tête des pays européens les plus dépensiers avec 57,2% de son PIB. Mais la France arrive juste derrière, à 57,1% de son PIB.

Par contre, l'ancien ministre de l'Economie a raison de dire que ce taux est largement supérieur aux autres pays industrialisés. En moyenne, les dépenses publiques des pays de l'OCDE se situent autour de 45% du PIB. 

La France se classe à 7e du classement des pays les plus dépensiers, d'après les chiffres du Fond monétaire international, juste derrière le Danermark mais aussi les très exotiques îles Kiribati, le Tuvalu, la Micronésie, les Iles Marshall et le Lesotho.

Comment se répartissent les dépenses ?

Au total, 57,1% du PIB reprénsente 1.151 milliards d'euros. Plus de 40% de cette somme sert à financer le système de protection sociale (les pensions de retraite, le financement du chômage ou encore les remboursements maladie). Les personnels de l'administration arrivent en deuxième position avec 20% des dépenses. Arrivent ensuite la santé et l'enseignement.

Mais est-ce vraiment efficace ? Pas forcément, si l'on en croit une étude de France stratégie qui a comparé les dépenses publiques dans quatre pays européens. Un seul exemple le système de retraite suédois est jugé aussi efficace que le français alors que le pays nordique y consacre proportionnellement deux fois moins de dépenses ( 7% du PIB contre 13% en France).

Sources :

Eurostat : dépenses totales des administrations publiques 

L'étude de France stratégie qui compart quatre pays européens 

Le plus numérique du Vrai du faux  :

Regarder les seins fait gagner cinq ans d'espérance de vie. C'est ce qu'affirmerait une étude allemande relayée hier sur un site de presse quotidienne régionale. L'étude aurait été publiée dans le New England journal of medecine. Or, cette étude est une invention diffusée pour la première fois en l'an 2000 par un tabloïd britannique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.