Le vrai du faux, France info

"On a l'indemnisation chômage la plus généreuse au monde"

Bruno Le Maire dénonce "le traitement social du chômage" en France en expliquant que le pays a "l'indemnisation chômage la plus généreuse au monde et tant pis pour ceux qui ne trouvent pas un emploi". C'est faux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Bruno Le Maire affirme que la France est le pays où l'indemnisation des chômeurs est la plus généreuse au monde © Maxppp)

Bruno Le Maire a donc affirmé ceci jeudi matin sur France Info : "On va avoir une indemnisation la plus généreuse au monde et tant pis pour ceux qui ne trouvent pas un emploi. Ils ont une indemnisation, ils ont qu'à ce contenter de leur chèque plutôt que de vouloir un emploi".

Faux d'abord parce qu'il est impossible de comparer les différentes assurances ou indemnisations chômage dans leur globalité. Ceci dit, on peut tenter de regarder la générosité de ces systèmes en regardant trois critères : les conditions d'accès à l'indemnisation, la durée de cette indemnisation et son montant.  Sans aller jusqu'à regarder ce qu'il se passe dans tous les pays du monde, on se rend compte que la France n'est pas la plus généreuse en Europe... même si elle se trouve dans la moyenne haute, comme le montre un tableau comparatif publié par l'Unédic.

Les conditions d'accès : la France en tête

En France, l'accès à l'indemnisation est ouvert aux salariés dès 4 mois de travail dans les 28 derniers mois pour les moins de 50 ans, 36 derniers mois pour les plus de 50 ans. Cette durée monte à six mois au Luxembourg et aux Pays-Bas. C'est un an dans la plupart des autres pays. Le Royaume-Uni et l'Irlande sont un cas partiuclier puisqu'il n'y a pas de durée minimum de travail pour avoir accès à une indemnisation mais un montant minimum de cotisation. 

La durée de l'indemnisation : la France dans la moyenne 

C'est aux Pays-Bas que la durée d'indemnisation chômage est la plus longue : 38 mois. En France, comme au Danemark et en Allemagne, cette durée peut aller jusqu'à 24 mois (pour les moins de 50 ans, jusqu'à 36 mois pour les plus de 50 ans)). En Belgique, la durée d'indemnisation est illimitée (le chômeur touche une allocation dégressive pendant 48 mois puis une aide forfaitaire sans durée).

Le montant de l'indemnisation : la France n'est pas la plus généreuse

Pour avoir une idée de la générosité des pays sur le montant de l'aide aux chômeurs, il faut regarder le taux de remplacement net. Il s'agit en substance de la part de son ancien salaire que touche un demandeur d'emploi. Dans les premiers mois de chômage, cette part atteint 90% au Danemark, 75% aux Pays Bas, l'Esapgne ou la Belgique font aussi mieux que la France, où le taux est plafonné à 57% de l'ancien salaire.

"La France est dans la médiane européenne"

La France n'est pas la plus généreuse d'Europe... même si les conditions d'accès, la durée d'indemnisation et son montant se situent dans la moyenne haute. Pour autant, comme l'expliquait en 2012 Isabelle Grandgérard-Rance, Directrice adjointe des affaires juridiques de l'Unédic, "si l'on prend des parcours d'individus sur une durée de cinq ans, intégrant à la fois des périodes de couverture par l'assurance chômage mais également par des dispositifs de solidarité, le système d'indemnisation du chômage en France se situe dans la médiane des pays européens".

 

(Bruno Le Maire affirme que la France est le pays où l'indemnisation des chômeurs est la plus généreuse au monde © Maxppp)