Cet article date de plus de quatre ans.

Non, un cycliste en colère n'a pas (vraiment) abattu un scooter en lui tirant dessus avec des fusées d'artifice

écouter (2min)

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et sur les réseaux sociaux. Mardi 19 décembre, la vidéo virale d'un cycliste énervé en Italie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.

C'est une vidéo vue 40 millions de fois en l'espace de quatre jours depuis le compte Facebook Dafne Fixed. Il faut dire que la scène est impressionnante. On y voit un cycliste énervé par une queue de poisson d'un scooter. Pour se venger, il tire des fusées de feu d'artifice sur le conducteurs du scooter et son passager grâce à un dispositif installé sur le cadre de son vélo. 

C'est (presque) vrai. D'abord un peu de contexte : la vidéo en question a été tournée il y a quelques jours sur le front de mer de la ville de Rimini, en Italie. Le vélo tire effectivement des fusées de feu d'artifices sur un scooter. En revanche, il s'agit d'une mise en scène. 

Les deux hommes sur le scooter et le cycliste sont en fait trois collègues d'une boutique de vélo de Rimini, Dafne Fixed. Contacté par franceinfo, le conducteur du scooter explique qu'ils s'y sont pris à trois reprises avant d'arriver au résultat de la vidéo. 

Leur idée était surtout de faire de la publicité gratuite pour leur magasin. Mission accomplie, la page Facebook du petit magasin de cycles de la ville de Rimini compte désormais plus de 340 000 abonnés à travers le monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.