Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Non, l'argent liquide ne va pas disparaître

Une intox sur les réseaux sociaux affirme que l'entreprise Visa veut supprimer le cash. C'est faux et on vous explique pourquoi. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
De l\'argent liquide et des cartes bancaires. (Illustration). 
De l'argent liquide et des cartes bancaires. (Illustration).  (FOTOSTAND / K. SCHMITT / FOTOSTAND)

Est-ce que l'argent liquide va disparaître ? C'est ce qu'affirment plusieurs messages sur les réseaux sociaux qui évoque "le hold-up du siècle". D'après eux, la société de paiement américaine Visa serait en train de préparer un vaste plan pour supprimer le cash avec un double objectif : davantage de commissions bancaires pour l'entreprise et un moyen de surveiller les citoyens pour l'Etat. L'une des preuves de ce complot est présentée dans une vidéo, vue plus de 80 000 fois, et qui nous montre des prospectus publicitaires pour le paiement sans contact : "On est en pleine opération de propagande pour Visa pour la disparition du cash. Ça c'était prévu depuis longtemps et maintenant, ils passent à la manœuvre", affirme un homme qui se présente comme un "gilet jaune". Sauf que cette disparition annoncée est fausse. 

Pas de plan de Visa

La société américaine Visa n'a jamais communiqué sur un tel projet et même si c'était le cas, une entreprise privée ne pourrait pas décider seule de supprimer l'argent liquide en France. Il faudrait l'accord au moins du gouvernement et de la Banque centrale européenne (BCE) et ni l'un ni l'autre n'ont évoqué cette possibilité. Au contraire même, la BCE, qui réfléchit à lancer un euro numérique, a réaffirmé récemment dans un communiqué de presse que ce projet ne remettrait pas en cause les espèces, qui seront conservés quoiqu'il arrive.

D'ailleurs en 2020, même si le paiement sans contact et par carte bancaire ont progressé avec le Covid-19, près de 140 milliards de nouvelles coupures ont été mises en circulation au sein de l'UE, soit une hausse de 11%. Ce n'était plus arrivé depuis une dizaine d’années.

L'origine de cette rumeur vient d'un rapport du FMI 

La genèse de cette intox vient notamment d'un rapport du Fond monétaire international (FMI) en 2017 qui affirme que la fin du cash serait peut-être globalement positive. Sauf que ce rapport n'est qu'un document de travail, il n'a pas de valeur légale et, en première page, on peut lire une mise en garde qui nous dit que ce texte ne reflète pas la position du FMI. Toutes ces précisions importantes sont occultées dans les messages qui tournent sur les réseaux sociaux.

D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que l'argent liquide est annoncé en voie de disparition. En 2018, c'était "déjà acté" après la publication d'un rapport commandé par Matignon. Finalement, trois ans plus tard, on a toujours des pièces et des billets dans nos poches. De la monnaie qu'on utilise encore dans au moins une transaction sur deux en France, essentiellement pour les petites sommes

De l\'argent liquide et des cartes bancaires. (Illustration). 
De l'argent liquide et des cartes bancaires. (Illustration).  (FOTOSTAND / K. SCHMITT / FOTOSTAND)