Cet article date de plus de deux ans.

Niveau de lecture, investissement par étudiant... On a vérifié les déclarations de candidats à la présidentielle en matière d'éducation

Sept candidats à la présidentielle ont répondu aux questions des jeunes à l'occasion d'une journée spéciale organisée par France Inter et Chemins d'Avenir. On a vérifié deux de leurs affirmations.

Article rédigé par Joanna Yakin
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 84 min
Image d'illustration. (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS)

40% d'enfants ne savent pas bien lire en 6e

"Aujourd'hui il y a 30 à 40% des enfants qui arrivent en sixième sans savoir bien lire, dans certains quartiers ce chiffre monte à plus de 50%", a déclaré le candidat Eric Zemmour.

C'est vrai, et même légèrement en dessous de la réalité. Les résultats des dernières évaluations du primaire publiés en novembre par le ministère de l'Education nationale montrent que seulement la moitié des élèves de 6e avaient le niveau attendu en lecture. En ce qui concerne les établissements placés en éducation prioritaire, ce n'est plus un sur élève deux, mais seulement un élève sur trois qui a le niveau. Mais attention, cela ne concerne que la lecture. Le niveau global en français, lui, est bien plus élevé. D'après ces mêmes évaluations, 90% des élèves de 6e avaient une bonne, voire, très bonne maîtrise des compétences dans cette matière.

10% d'investissement public en moins par étudiant en dix ans

"Notre pays depuis dix ans a réduit l'investissement par étudiant. Nous avons baissé de près de 10% l'investissement public par étudiant à l'université", a pour sa part déclaré l'écologiste Yannick Jadot. 

C'est plutôt vrai. Même s'il nous manque des données plus récentes, sur le site du ministère de l'enseignement supérieur on peut voir qu'en 2010 la dépense par étudiant était d'environ 12 440 euros, alors qu'elle était de 11 530 euros en 2019, soit une baisse de 7% entre 2010 et 2019. Cette baisse s'explique notamment parce que le nombre d'étudiants a fortement augmenté, alors que le budget total de la dépense d'education, lui, a plutôt ralenti.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.