Les prix du gaz et de l'électricité ont-ils bondi de 80 et 60% "depuis l'ouverture à la concurrence", comme le dit Adrien Quatennens ?

écouter (4min)

Le député de La France insoumise a affirmé que depuis la libéralisation, le prix du gaz a augmenté de 80% et l'électricité de 60%.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Adrien Quatennens était l'invité de franceinfo mercredi 15 septembre 2021.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Vous l'avez peut-être déjà remarqué : le montant de votre facture de gaz ou d'électricité s'est alourdi. Le tarif réglementé, c'est à dire fixé par l'Etat, a fortement augmenté cet été pour le gaz (8,7% au 1er septembre, après plus de 5% en août et près de 10% en juillet). Il devrait augmenter aussi l'an prochain pour l'électricité. Pour Adrien Quatennens, député La France insoumise, le coupable est tout trouvé : "Depuis que ça a été ouvert à la concurrence, et alors que les libéraux nous avaient dit que cela allait magiquement faire baisser les prix, le gaz a augmenté de 80% et l'électricité de 60%", a-t-il affirmé sur franceinfo mercredi 15 septembre. Une affirmation plutôt vraie sur les chiffres, mais à nuancer sur l'ouverture à la concurrence. 

Le montant de la facture en très forte hausse 

On va commencer par l'électricité, en prenant comme exemple la facture d'une famille de quatre personnes qui utilise le tarif réglementé avec une consommation normale. D'après la calculatrice du médiateur de l'énergie, qui permet d'estimer l'évolution du prix depuis 2008, leur facture est passé de 580 euros par an à aujourd'hui plus de 870 euros, soit une hausse de près de 50%. 

Pour le gaz, la hausse est moins élevée que ce qui est annoncé par Adrien Quatennens, mais le député n'est pas si loin, puisque selon la Commission de régulation de l'énergie, l'augmentation depuis 2008 est de 67%. Si l'on reprend notre famille de quatre personnes, sa facture a bondi d'à peu près 500 euros par an. Que ce soit pour l'électricité ou le gaz, ces hausses sont très supérieures à l'inflation cumulée depuis 2008. 

L'ouverture à la concurrence pas vraiment en cause 

Est-ce que ces hausses sont liées à l'ouverture à la concurrence ? Pas vraiment... Si on paye plus cher l'énergie, il y a d'autres raisons. D'abord les taxes : que ce soit pour l'électricité ou le gaz, certaines ont été multipliées par cinq ces derniers années pour financer le réseau ou les énergies vertes. 

L'autre raison pour expliquer la hausse est le mode de calcul des tarifs réglementés. Il est défini par l'Etat et par exemple pour le gaz, le prix doit couvrir les coûts d'approvisionnement. En clair, si le fournisseur paie cher, ce qui est le cas en ce moment avec la reprise économique mondiale. La facture est donc mécaniquement plus chère aussi. Deux raisons qui n'ont donc pas grand-chose à voir avec l'ouverture à la concurrence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le vrai du faux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.